Abdoul Wahab Diallo

Abdoul Wahab Diallo a représenté la fondation du complexe scolaire Bill Clinton, situé à Koloma Soloprimo, à la rencontre entre le colonel Mamadi Doumbouya et les fondateurs des écoles et universités privées du pays. Rencontre qui s’inscrit dans le cadre des concertations nationales engagées par le comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Pour lui, il faut mettre en place un cadre permanent de dialogue entre les acteurs de l’enseignement privé et les autorités pour trouver des solutions aux problèmes qui assaillent le secteur éducatif guinéen.

« Nous, acteurs du secteur de l’enseignement privé, et même ceux qui sont dans l’enseignement public, sommes tous dans des difficultés. Pourtant, on dit : tant vaut l’éducation, tant vaut la nation. Donc, il était important pour nous de venir répondre à l’appel du CNRD dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya pour solliciter l’aide des autorités. Il y a beaucoup de problèmes dans ce domaine, mais s’il y a un cadre permanent de dialogue et de concertation avec les autorités, ça pourra aider à changer beaucoup de choses pour plus de qualité dans l’éducation puisque les cadres de demain se préparent aujourd’hui.

Le président Mamadi Doumbouya, dans sa réponse, a dit qu’il est très content pour ce que nous apportons à la nation. Il s’est engagé à nous recevoir à tout moment et il dit également qu’il veillera à ce que nos recommandations soient prises en compte. Puisque depuis 2010, chaque année, il y a un changement au niveau du calendrier scolaire en ce concerne l’ouverture et la fermeture des classes, des évaluations et des examens nationaux. Mais en contrepartie, il nous a demandé de faire notre travail dans le strict respect des règles et procédures établis pour le bon déroulement des programmes scolaires », a dit M.Diallo.

Propos recueillis par Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com