Cheffe Yaya Barry, PDG du restaurant ‘’Le Jacquier’’

Dans le cadre des concertations nationales pour une transition apaisée et réussie, les tenanciers des bars, hôtels, motels, bars et restaurants ont été reçus hier, mercredi 22 septembre 2021, par le CNRD (la junte militaire au pouvoir actuellement en Guinée). La rencontre avec le colonel Mamadi Doumbouya (président du CNRD) et ses hommes s’est tenue à huis-clos ; et, les tenanciers ont profité de l’occasion pour exprimer leurs préoccupations et présenter des doléances pour la levée du couvre-feu. Cheffe Yaya Barry, fondatrice de l’école guinéenne de la gastronomie et propriétaire du restaurant ‘’Le Jacquier’’, a plaidé pour la création d’un ‘’lycée hôtelier’’ en Guinée.

« On a l’espoir, mais il reste à faire, parce qu’ils n’ont pas voulu confirmer la levée du couvre-feu. On s’attendait à ce qu’ils lèvent le couvre-feu ou qu’ils le repoussent un peu. Mais, ça n’a pas été le cas. Donc, on va rester encore dans l’attente pour les prochains jours. S’ils pouvaient dire de fermer à 23 heures, on aurait eu 1 heure et ça pourrait nous aider. Parce que les gens commencent à venir au restaurant à partir de 21 heures. Personnellement, je suis intervenu ; et, apparemment, cela a plu à tout le monde.

Parce que j’ai fait une proposition pour l’ouverture d’un lycée hôtelier en commençant par former des formateurs de la pratique en cuisine. Donc, il (le colonel Mamadi Doumbouya) a pris note et je pense qu’il va le faire. Parce qu’on en a besoin, on n’a pas de chefs cuisiniers guinéens. Je me bats pour pouvoir former des jeunes pour qu’ils deviennent plus tard des vrais chefs, parce que tout le monde va chercher des chefs ailleurs. Moi je pense que c’est inadmissible, on a des jeunes ici qui ont du talent et s’ils ont vraiment la structure, ils pourront devenir des chefs cuisiniers. Parce que la demande est énorme », a indiqué Cheffe Yaya Barry.

Mamadou Yaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com