Libre opinion : Le Comité National pour le Redressement et le Développement (CNRD), dans la foulée de sa récente prise de pouvoir le 5 septembre passé, a initié une série de concertations avec l’ensemble des acteurs sociopolitiques et économiques de la Guinée. Le jeudi 16 septembre 2021, c’était le tour du monde des Miniers  de rencontrer le Colonel Mamady Doumbouya au Palais du peuple. Au-delà de la richesse des échanges, un fait insolite n’aura pas échappé à l’attention de ceux qui s’y trouvaient…

Dans sa prise de parole à cette occasion, Bouna Kéita, qui n’est peut-être plus à présenter aux guinéens, a lancé une accusation assez grave à l’encontre du PDG de GUITER Mining, en l’occurrence M. Ansoumane Kaba, plus connu sous l’appellation de ‘’Kaba GUITER’’. Sans sourciller, ni hésiter, l’ex-patron de la société Batax-Bouna International, le sieur Bouna Kéita, a fait savoir qu’il a été spolié de l’ex-société AREDOR par le PDG de GUITER Mining du fait, selon lui, « d’un trafic d’influence », dénonçant par la même occasion une supposée proximité, voire complicité de M. Ansoumane Kaba avec le Président guinéen déchu, à savoir le Pr Alpha Condé.

Fort heureusement pour le CNRD et son Président, pourrions-nous dire ou écrire, qui n’auront certainement pas à chercher trop loin pour pouvoir faire la part des choses. Tout compte fait, il ne s’agit pas de profiter de ce qu’on croit être une opportunité, une tribune, pour tenter de porter des accusations, il faudrait avancer des preuves irréfutables. Ne dit-on pas d’ailleurs en journalisme que les « commentaires sont libres, les fais sacrés » !

Ce dont a en fait parlé à la volée Monsieur Bouna Kéita à l’occasion d’une démarche somme toute salutaire du Colonel Mamady Doumbouya, visant à être à l’écoute de tout le monde pour éviter les erreurs du passé, a trait à un dossier qu’on croyait ‘’rangé’’ dans les placards pour bien longtemps encore. Du moins du côté de l’ex-patron de Batax-Bouna International.

Comme ce n’est visiblement pas le cas, il devient du coup très important de remonter l’échelle du temps pour non seulement une quête de vérité, mais surtout  éviter au CNRD de se faire induire en erreur. L’exercice a d’autant été aisé pour nous qu’il existe dans les archives d’un journal d’informations générales de la place, ‘’Le Standard’’, une série d’articles ayant justement trait à l’affaire opposant Batax-Bouna International au Ministère des Mines et de la Géologie de la Guinée.

Dans laquelle affaire, il est clairement prouvé les manquements graves qui ont conduit à l’éviction de Batax Bouna International par le Ministère des Mines et de la Géologie, sous le magistère du ministre Mahmoud Thiam, et non point par un simple citoyen guinéen, fût-il PDG d’une grande société de la place. L’occasion de les relire donc pourrait d’autant s’avérer d’une grande opportunité, pour quiconque voudrait comprendre les dessous de la dernière sortie de M. Bouna Kéita, qu’elle pourrait permettre aussi au Colonel Mamady Doumbouya de se saisir d’un autre pan de la Gouvernance déchue. A ce niveau, il conviendrait de rappeler que M. Bouna Kéita, du fait certainement de sa proximité avec le régime Condé qu’il semble avoir envie de vite vomir aujourd’hui, avait été nommé Président du Conseil d’Administration d’une entité publique de la place. En avait-il seulement les aptitudes intellectuelles ? Ou est-ce qu’il s’agissait de trouver un point de chute pour l’ex-patron de Batax-Bouna International ? Des questions cruciales, auxquelles le CNRD pourrait avoir à répondre afin d’éviter certaines répétitions de l’histoire. En attendant, nous vous invitons à la relecture de l’article intitulé : Batax-Bouna International – Ministère des Mines : Une autre affaire qui en dit suffisamment long ! Il est paru dans le numéro 085 du 14 mars 2011dans le Bimensuel d’Informations générales et d’analyses ‘’Le Standard’’.

Sidimé Alpha K.

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin