Recomposez la HAC pour une transition inclusive en Guinée !

Boubacar Yacine Diallo, président de la HAC

La Haute Autorité de la Communication (HAC), dans sa configuration actuelle, a suffisamment montré ses limites. Cet organe de régulation des médias guinéens a été très actif dans le bâillonnement des médias indépendants pour favoriser le troisième mandat du président Alpha Condé, qui a mis la Guinée dans l’incertitude. 

Après le coup d’État libérateur du 05 septembre 2021, mené par le colonel Mamadi Doumbouya, toutes les institutions (de même que la constitution) ont été dissoutes. Mais, avec la Cour des Comptes et la Cour Suprême, la HAC a été réhabilitée, alors qu’elle avait été très décriée par les hommes de médias lors des concertations nationales. Il avait même été demandé d’y mettre un comité transitoire de régulation des médias. 

Aujourd’hui, il est urgent pour le CNRD de recomposer cette HAC en y mettant des hommes et des femmes intègres et suffisamment représentatifs des médias et secteurs connexes dont elle a la charge de réguler. En le faisant, les journalistes, cinéastes, imprimeurs et autres se sentiront davantage concernés par cette transition que tout le monde souhaite inclusive. 

Cliquez ici : je signe la pétition

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS