Chérif Mohamed Abdallah, président du GOHA

Dans le cadre du soutien des opérateurs économiques au CNRD (la junte militaire actuellement au pouvoir en Guinée), le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a tenu hier, dimanche 10 octobre 2021, une conférence à Kindia. Cette conférence, axée sur la « relance économique » post Alpha Condé (le président déchu), s’est déroulée dans les locaux de la chambre préfectorale de commerce, en présence des autorités administratives de Kindia, des membres du secteur informel et des membres et sympathisants du GOHA, rapporte un des correspondants de Guineematin.com dans la cité des agrumes.

Cette conférence a été animée par Chérif Mohamed Abdallah Haïdara, le président du GOHA. Et, selon cet opérateur économique, l’objectif de cette rencontre avec la base consiste à recueillir des informations sur les problèmes des opérateurs économiques afin d’élaborer un rapport à soumettre aux autorités (le CNRD) dans le but de trouver les voies et moyens pour une baisse des prix sur le marché.

« Mon objectif ici c’est la relance économique après l’arrivée du CNRD avec à sa tête le colonel Doumbouya, président de la république. Donc, après la prise du pouvoir par l’armée, il est nécessaire que nous acteurs du terrain, qu’on se lève pour travailler sérieusement sur la relance réelle de l’économie guinéenne pour le bien-être des guinéens. Quand nous sommes contents, il faut prouver que nous sommes contents… Nous sommes sortis pour voir la situation réelle sur le terrain et pour comprendre qu’est ce qui ne va pas. Et, si on comprend ce qui ne va pas, on retourne à Conakry pour faire un rapport à soumettre aux autorités pour leur faire comprendre ce qu’il faut pour que les prix baissent. Et, j’en suis sûr que la situation va changer », a indiqué Cherif Abdallah.

Selon cet opérateur économique (par ailleurs coordinateur général de l’action pour réunir les guinéens), le GOHA est une puissante organisation implantée un peu partout à travers le monde. Et, il compte travailler avec le CNRD pendant cette transition.

« Le GOHA est une organisation non gouvernementale, nous sommes représentés dans le monde entier. Sinon, en tant que responsable, si c’était une autre structure de la Guinée, ça serait difficile d’être accueilli de cette façon en Gambie, en Sierra Leone, en Guinée Bissau, au Sénégal. Nous avons sillonné le Sénégal et nous avons reçu  le satisfecit de plus haut niveau. Le GOHA est une organisation crédible avec une capacité réelle partout. C’est ce qui fait que les ressortissants guinéens, les opérateurs économiques, veulent revenir dans ce pays pour investir et construire des unités de fabrique. Et, je vous le garanti, les ressortissants guinéens, les opérateurs économiques partout dans le monde sont prêts à travailler avec le CNRD ; parce qu’ils sont tous ou presque dans le  GOHA. Et, nous les avons invités tous de composer des délégations. Désormais, ils vont venir, on va rencontrer le CNRD ensemble. Car, ils ont la solution, la capacité et les moyens. Et, ce sont des citoyens guinéens qui travaillent ailleurs, qui ont investi ailleurs et qui ont envie de revenir travailler et investir dans notre pays », a expliqué Chérif Abdallah.

Par ailleurs, le président du GOHA a laissé entendre que d’anciens dignitaires du régime Alpha Condé font pieds et oncles pour s’agripper au CNRD. Chérif Abdallah soupçonne ces cadres du précédent régime de vouloir se refaire une santé au soleil en donnant des coups au GOHA.

« Les personnes qui ont fait la promotion du troisième mandat cherchent à courtiser le président du GOHA pour que le GOHA ne soit même pas dans le gouvernement ou dans le CNT. Alors que tout le monde sais que nous nous  avons lutté contre la dictature, l’injustice dans ce pays. Mais, les gens qui ont fait la promotion du troisième mandat cherchent à écarter le GOHA du CNT, alors que nous avons les cadres. Je ne dis pas moi, mais il y a des cadres qui peuvent nous représenter valablement au niveau du gouvernement. Et, cela est clair : s’il y a un gouvernement de transition, le GOHA doit être au cœur pour vraiment travailler sur l’environnement, parce qu’il n’y a pas de démagogie. Heureusement se sont les jeunes militaires bien averti qui ont pris le pouvoir dans ce pays et cela est salutaire » a indiqué Abdallah Chérif. 

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel : 628516796

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin