Abdoulaye Camara, syndicaliste

La Cour d’appel de Conakry a rendu ce mardi, 12 octobre 2021, sa décision sur le contentieux opposant le camp d’Abdoulaye Camara à celui d’Abdoulaye Sow, au sujet de la paternité de l’USTG (Union syndicale des travailleurs de Guinée). La juridiction supérieure a donné raison au premier, en disant que le seul congrès valable est celui tenu en 2018, à Mamou, et qui a porté Abdoulaye Camara à la tête de l’USTG. En conséquence, elle a demandé au camp Abdoulaye Sow de libérer le siège de la centrale syndicale, qu’il occupe depuis trois ans. 

Abdoulaye Camara, qui a accordé un entretien à Guineematin.com cet après-midi, a salué une victoire. « C’est une grande satisfaction pour nous. Nous avons mené la bataille judiciaire, parce que nous savions que nous avions raison. Au moment où je vous parle, toutes les structures préfectorales et régionales affiliées à l’USTG m’ont appelé, et notre siège a été pris d’assaut parce que les travailleurs se sont sentis libérés. Donc, pour nous, c’est une victoire », a-t-il déclaré, ajoutant que la justice a demandé à l’équipe d’Abdoulaye Sow de quitter le siège de l’USTG « parce que ce n’est pas eux qui doivent être là-bas. Donc, dès demain, nous allons demander de les faire quitter les lieux ».

Toutefois, le syndicaliste se dit prêt à collaborer avec ses adversaires, à qui il demande d’ailleurs de rentrer dans les rangs. « Nous tendons la main à nos camarades, parce que nous nous réclamons tous de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée. Ils peuvent venir, nous allons travailler ensemble. Mais il fallait déterminer la paternité de l’USTG, c’est pourquoi nous avons continué le combat judiciaire. Et aujourd’hui, le camarade Abdoulaye Sow ne peut pas se réclamer secrétaire général de l’USTG. Désormais, c’est Abdoulaye Camara qui est le secrétaire général de l’USTG. Nous tendons la main à tous les travailleurs, tous ceux qui se réclament de l’USTG », a lancé Abdoulaye Camara.

De son côté, Abdoulaye Sow ne s’avoue pas vaincu. Il dénonce une décision insensée, qui n’engage que ceux qui l’ont prise. « Vous savez que j’ai dénoncé plusieurs fois les agissements de la Cour d’appel dans ce dossier. Et aujourd’hui, ils ont rendu leur décision sans même nous informer. Ni notre avocat, ni nous-même, personne n’a été informé, ils l’ont fait en catimini. Donc, ce qu’ils ont fait n’engage qu’eux. Ça n’a pas de sens et ça ne prospérera pas », a réagi le syndicaliste, précisant que son avocat va engager une nouvelle procédure dès demain.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin