Sauf changement de calendrier, la rentrée des classes (au compte de l’année scolaire 2021-2022) aura lieu le 21 octobre prochain en Guinée. Mais, cette rentrée s’annonce dans un contexte particulier de difficulté économique pour les populations. Beaucoup de parents d’élèves se demandent comment trouver les fournitures scolaires pour leurs enfants, surtout que dans les différents marchés de Conakry, les prix des articles connaissent une hausse inquiétante.

Au marché de Sonfonia où un reporter de Guineematin.com s’est rendu ce mardi, 12 octobre 2021, les boutiques sont remplies de cahiers, de stylos, de livres, de sacs à dos, etc. Et, ce sont ces boutiques qui sont les plus fréquentées actuellement. Car, l’ouverture des classes est à moins de deux semaines ; et, chaque parent compte trouver des manuels pour ses enfants. Malheureusement, en dépit la précarité économique qui malmène le faible pouvoir d’achat du guinéen lambda, les prix fournitures scolaires ont été revus à la hausse par les commerçants. Par rapport à l’année dernière, les prix de certains articles ont quasiment doublé sur le marché.

Mama Aïssata Keïta, vendeuse au marché Sonfonia

« Pour l’année dernière, la douzaine de l’Académie était venue à 50 mille francs. Mais, cette année, la même douzaine se vend à 90 mille francs. Egalement, un paquet de stylos a quitté 23 mille pour 30 mille francs aujourd’hui. Pour les cahiers étaient à 150 mille francs. Mais, actuellement, c’est 190 mille francs. Une douzaine d’ardoises coûtait l’année dernière à 35 mille francs. Mais, à date, cela a grimpé jusqu’à 50 mille francs. C’est vraiment cher cette année. Toutes les marchandises sont chères actuellement. Et, imaginez que les  grossistes augmentent à ce point, combien nous (les détaillants) allons augmenter pour avoir un gain ? » s’interroge Mama Aïssata Keïta, vendeuse au marché Sonfonia.

Tout comme à Sonfonia marché, les prix des fournitures scolaires ont grimpé au marché Taouyah. Et, selon Idrissa Diallo, vendeur de fournitures scolaires, c’est en prélude à l’ouverture des classes et le manque d’articles chez les fournisseurs à Madina que les commerçants ont revu les prix à la hausse.

Idrissa Diallo, vendeur de fournitures scolaires au marché de Taouyah 

« Actuellement, le prix des fournitures scolaires est vraiment cher. Tout a grimpé. Avant l’annonce de la réouverture des classes, c’était déjà cher. Mais, depuis l’annonce de l’ouverture, ça grimpé de plus. Les prix ne sont pas abordables. Et, il faut expliquer qu’à côté de cette cherté, il y a le manque de fournitures chez nos grossistes à Madina. Je pense que ce dernier point est l’une des raisons de cette cherté », a indiqué Idrissa Diallo.

Cependant, contrairement au prix des fournitures, le prix des tenues scolaires n’a pas été revu à la hausse au marché Taouyah. Selon Mohamadou Ramadane Bah, vendeur de tenues, c’est le prix de l’année dernière qui est toujours appliqué au marché Taouyah. 

Mamadou Ramadan Bah

« Le prix n’a pas augmenté. Parce que le prix avec lequel on vendait l’année dernière, c’est avec ce prix qu’on vend actuellement. Le prix d’un mètre de tenue, que cela soit le lycée, le collège ou le primaire, l’année dernière c’était à 20 mille francs. Et, cette année encore, le prix est resté tel quel. Rien n’a augmenté et rien n’a diminué sur le prix », a précisé Mohamadou Ramadane Bah.

Diarouga Aziz Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin