Les faits se sont produits en fin de weekend dernier dans un champ de riz à Longory Dow, une localité relevant du district de Kintin, dans la sous-préfecture de Soyah, préfecture de Mamou. Adama Djamy Bah, une enfant âgée de 14 mois, a été enlevée et mordue à la tête par un chimpanzé. Elle a été évacuée d’urgence à l’hôpital régional de Mamou pour des soins.

Selon les informations confiées au correspondant de Guineematin.com à Mamou, c’est dans l’après-midi du dimanche dernier, 10 octobre 2021, que cette scène surréaliste s’est produite à Soyah. Le chimpanzé a enlevé l’enfant et l’a faite traverser une rivière avant de la mordre à la tête.

« J’ai laissé ma fille et son frère sous une tente. Je suis allée chasser les oiseaux qui étaient en train de picorer les cultures de riz. Mais, en cours de route, j’ai entendu le cri du chimpanzé. J’ai rebroussé chemin. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé ma fille sous la tente. Le chimpanzé l’avait déjà fait traverser la rivière et l’a mordue à la tête… Nous avons trouvé ma fille en train de pleurer. Sa blessure était ouverte et son visage couvert de sang », a expliqué madame Fatoumata Diaraye Barry, la mère de la victime.

Face à la gravité des blessures qu’elle a subies, Adama Djamy Bah a été évacuée d’urgence à l’hôpital régional de Mamou pour des soins. Et, de source médicale, sa vie n’est pas en danger. Mais, ses parents sont encore très inquiets de son état de santé.

À noter que cette agression contre Adama Djamy Bah pourrait relancer le débat sur le cohabitation pacifique entre les hommes et les chimpanzés en milieu rural en Guinée. Car, cette attaque rappelle d’autres qui se sont déroulées au mois de juillet 2020 dans la commune urbaine de Télimélé, précisément dans les districts de Fanta et de Sadjo. À Sodjo, un enfant avait été mordu par un chimpanzé ; et, à Fanta, une fillette, âgée de 2 ans, avait été enlevée de son village (Sila) par un chimpanzé. Malheureusement, les autorités guinéennes protègent les animaux contre les humains, qui n’osent plus rien faire même quand ils sont envahis dans leurs propres villages.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guinematin.com

Tél : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin