Rentrée des classes : l’école primaire de Kipé2 prête à accueillir les élèves

Seuls quelques jours nous séparent de la fin des vacances. En tout cas, sauf changement de calendrier, l’ouverture des classes aura lieu le 21 octobre prochain et les élèves reprendront le chemin de l’école. Ainsi, dans les établissements de l’enseignement pré-universitaire, l’heure est aux derniers réglages pour une rentrée scolaire réussie. C’est le cas à l’école primaire de Kipé2 (dans la commune de Ratoma) où l’heure est à la révision des documents administratifs de la direction. Les autres tâches sont déjà bouclées, en dépit du fait que l’école est en chantier, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon le directeur adjoint de l’école primaire de Kipé2, Sékou Keïta, son établissement doit accueillir un effectif plus de 1800 élèves cette année. Et, tout a été mis en œuvre pour recevoir les élèves et démarrer les cours dès le premier jour de l’année scolaire.

Sékou Keita, Directeur adjoint de l’école primaire Kipé 2

« L’école est en chantier ; mais, malgré cela, nous travaillons. Nous avons tenu une réunion du personnel relative à la rentrée des classes. C’est ce 11 octobre qu’on a tenu cette réunion, nous avons fait la répartition des enseignants par classe, la répartition des élèves aussi a été faite. Et, nous avons doté les enseignants de cahiers de préparation, d’état d’avancement, de notes et les registres d’appels. Actuellement, nous avons 1817 élèves pour toutes les classes. C’est notre effectif prévisionnel », a expliqué Sékou Keïta.

En plus des préparatifs pour la rentrée, la direction de l’école primaire de Kipé2 a peaufiné une stratégie pour avoir de bons résultats à l’examen d’entrée en 7ème Année. Il s’agit notamment des cours de révision obligatoires pour les 340 élèves sont en classe de 6ème Année.

« Comme d’habitude, Kipé2 est parmi les meilleurs et nous avons toujours fait de très bons pourcentages. Sachant que c’est la 6ème Année qui fait la renommée de l’école, nous avons proposé beaucoup de choses. Mais, le grand point est la révision qui est impérative du lundi au jeudi. On vient le matin, mais aussi le soir. C’est obligatoire, parce que c’est la direction qui organise ça. Donc, les élèves et le maîtres sont tenus obligés de le faire. Parce que sans cela, les enfants seront en abandon à la maison », a dit Sékou Keïta.

A l’image des années précédentes, le directeur adjoint de l’école primaire de Kipé2 réduite cette année encore des difficultés liées à la démission des parents dans l’éducation des enfants. Mais, il assure que le personnel enseignant et la direction de l’école feront le mieux pour la réussite des élèves.

« Nous avons essayé de convier les parents d’élèves à maintes reprises. Nous passons par des écrits et, dès fois même, c’est autour du mat qu’on demande aux élèves, notamment ceux de l’examen, d’informer leurs parents qu’il y a une rencontre à telle date, à telle heure. Malheureusement, ils ne viennent pas. Mais, comme ils ne viennent pas, nous ferons notre mieux pour que les enfants réussissent. Parce qu’on nous les a confié et nous les considérons comme les futurs cadres de ce pays. Alors, nous avons le devoir de s’occuper d’eux, pas seulement pour leur instruction, mais aussi pour leur éducation », a indiqué Sékou Keïta.

Diarouga Aziz Baldé pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS