Aboubacar Biro Soumah, président du PPC

Ayant applaudi la chute brutale d’Alpha Condé et l’avènement au pouvoir du comité national du rassemblement pour le développement le 05 septembre dernier (après le coup d’Etat militaire), le leader du Parti pour le Progrès et le Changement (PPC), Aboubacar Biro Soumah, commence à désenchanter. Il s’inquiète notamment de la nomination de certains officiers militaires à la retraite au sein conseil national de la défense et la liberté de mouvement accordée à certains dignitaires du défunt régime par le CNRD.

Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com hier, samedi 16 octobre 2021, ce leader politique a demandé au colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition et président du CNRD, de revoir sa copie pour mieux gérer ce pays pendant cette période exceptionnelle et très sensible.

« Nous avons apprécié à sa juste valeur la mise à la retraite de ces généraux de l’armée. Mais, d’autre part, nous avons déploré certaines choses… Le colonel Mamadi Doumbouya a dit qu’il n’y aura plus de recyclage. Mais, nous avons vu au sein de l’armée des gens qui ont été recyclés. Nous avons vu des gens qui ont été reconduits au sein du conseil national de la défense. Des éléments comme Boureima Condé (ancien ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation), Rémy Lamah (ancien ministre de la santé) et Mathuring Bangoura (ancien gouverneur de la ville de Conakry) sont des gens recyclés. Ils ont encore trouvé leur place au sein de cette institution. Et, quand quelqu’un est dans ces institutions, il est protégé par les lois de la République. Donc, c’est vraiment contradictoire ; et, nous ne sommes pas en mesure d’apprécier ce point. Nous  commençons à avoir des inquiétudes par rapport à cette reconduction de certains bourreaux du régime Alpha Condé. Ces personnes bénéficient encore des passeports diplomatiques, des véhicules et des fonctions civiles. Donc, ça veut dire que les éléments qui ne se sont pas retrouvés dans cette institution, vont se retrouver dans d’autres postes  ministériels. Nous demandons au colonel Mamadi Doumbouya de revoir sa copie  pour voir comment gérer ce pays », a indiqué Biro Soumah.

S’agissant de la récente sortie de certains caciques du RPG arc-en-ciel pour réclamer la libération sans condition du président déchu, Alpha Condé, le président du PPC avoue avoir été surpris. Aboubacar Biro Soumah assure que cette demande de liberté est une insulte au peuple de Guinée occasionnée par le CNRD.

Aboubacar Biro Soumah, président du PPC

« Nous sommes surpris de voir des anciens dignitaires de l’ancien régime demandé la libération d’Alpha Condé. Tout ça, c’est parce que ces éléments là ne sont pas inquiétés. On a fait que retirer leur passeports ; mais, le clan est là, il n’est pas inquiété. Il monte et descend dans des véhicules. On les laisse faire. Ça, c’est une injure  vis à vis du peuple de Guinée.  C’est pourquoi nous interpellons le colonel  Mamadi Doumbouya à  revoir encore le système qu’il doit mettre en place pour gérer la transition. C’est l’injustice qui a poussé le colonel Mamadi Doumbouya et ses hommes à prendre le pouvoir. Donc, nous pensons qu’en matière de transition, la bataille contre l’injustice devrait être la boussole. Il est difficile de concevoir que quelqu’un qui a tué tes  parents, qui a tué ta famille, montent dans des véhicules pour venir demander la libération de telle personne et en même temps dire qu’ils vont conquérir le pouvoir qu’ils ont perdu », s’est indigné Biro Soumah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin