Ouverture des classes en Guinée : 76 présents sur 507 inscrits au collège de Ratoma

La rentrée des classes au compte de l’année scolaire 2021-2022 a été effective ce jeudi, 21 octobre 2021, au niveau de l’enseignement pré-universitaire de Guinée. Mais, dans beaucoup d’école du pays, cette ouverture des classes a été morose. C’est le cas au Collège de Ratoma (à Conakry) où il a été constaté une absence remarquable des élèves. Sur un effectif de 507 inscrits dans cet établissement scolaire du secondaire, seuls 76 élèves ont répondu présents à ce premier jour de l’année scolaire, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans cette école de la commune de Ratoma, il n’y a eu aucun engouement pour cette rentrée des classes. Les onze enseignants y étaient programmés pour ce jour ont très tôt rallié cet établissement pour démarrer les cours. Mais, les élèves ont majoritairement brillé par leur absence. Apparemment, même 20% des inscrits n’ont pas été à l’école ce jeudi.

Selon les responsables de ce Collège, sur 507 élèves inscrits et repartis dans onze (11) groupes pédagogiques, seuls 76 étaient présents ce matin. Une situation que déplore madame Bintou Keïta, la directrice chargée des 7ème et 8ème années dans ledit collège.

Mme Barry Bintou Kéïta, directrice chargée des 7ème et 8ème années au collège Ratoma

« L’école a ouvert ses portes aujourd’hui. Les enfants sont en train de traîner encore le pas comme d’habitude. Généralement, quand l’ouverture a lieu en milieu de semaine, les enfants mettent le pont. Ils préfèrent attendre le 1er jour de la semaine suivante. C’est quelque chose que l’éducation doit chercher à comprendre et à corriger. Si réellement on mettait un accent particulier en admettant par exemple que le 1er jour, l’élève qui ne se présente pas, il y aura une évaluation-diagnostic. Et, à l’issu de cette évaluation, l’élève qui n’a pas sa moyenne risque de ne pas être pris à l’école. Si on tapait sur la table avec des points fermés, certainement les parents d’élèves comprendraient. Ça fait combien de temps depuis que la date d’ouverture a été fixée. Tout le monde est informé, mais les gens font la sourde oreille. On avait 11 enseignants programmés ce matin ; et, tous sont là. Mais, les enfants n’ont pas fait le déplacement », a déploré madame Bintou Keïta.

A en croire cette directrice, ce sont les parents d’élèves qui sont responsables de cette absence des élèves en ce premier jour de l’ouverture des classes.

« Même si le parent n’a qu’un seul cahier pour son enfant ; mais, qu’il le laisse venir le jour de l’ouverture. Il peut commencer à recopier dans ce cahier jusqu’à la fin de la semaine, peut-être que ça trouvera qu’il a eu les moyens pour trouver les autres documents. Donc, il faudrait que les parents d’élèves accompagnent les enfants pour l’ouverture. Si le parent sait que l’ouverture c’est tel jour, le matin il réveille son enfant et lui dit va à l’école, l’enfant va partir. Mais, s’il n’est pas encouragé à partir de la maison, ça devient compliqué. Et, c’est à des situations de genre qu’on est confronté », a indiqué madame Bintou Kéïta.  

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS