Un vendeur d’or a été assassiné jeudi dernier, dans la sous-préfecture de Niantanima, à Mandiana. Des inconnus ont ouvert le feu sur Drissa Diakité, avant de disparaître avec son sac contenant de l’argent et sa moto, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Mandiana.

Âgé d’une trentaine d’années, Drissa Diakité évoluait dans le commerce de l’or. Il achète ce métal précieux avec les mineurs et le revend à d’autres. Dans la soirée du jeudi, 21 octobre 2021, le jeune homme a quitté le district Djélimala, son village, pour se rendre à Gbonko, un autre district de la sous-préfecture de Niantanina, dans le but d’acheter de l’or. Malheureusement, il n’arrivera pas à destination. Des inconnus ont ouvert le feu sur lui à l’aide d’un fusil de chasse, avant de s’emparer de son sac d’argent et de sa moto de marque Apache (une moto qui coûte plus de 20 millions de francs guinéens) pour disparaître.

Ce sont des passants qui sont venus trouver son corps sans vie, abandonné au bord de la route. Ils ont informé les autorités locales, dont le maire de Niantanina, Drissa Diakité. « C’est avec un cœur serré et triste que je vous annonce l’assassinat d’un orpailleur du nom de Drissa Diakité, marié et père de deux enfants. Je lance un cri d’alarme aux nouvelles autorités sur l’insécurité qui bat son plein à Niantanina, une zone minière par excellence. L’exploitation de l’or, qui est un atout pour le développement de notre commune rurale, devient une menace pour notre sécurité », a lancé le maire de Niantanina.

Après le constat des services de santé et de sécurité, le corps de Drissa Diakité a été rendu à sa famille, qui a procédé à son inhumation.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 00224 625 81 03 26 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin