Vive tension ce dimanche, 24 octobre 2021, à Siguiri. Plusieurs conducteurs de taxis motos ont attaqué le commissariat central de la ville pour exiger que leur soient livrés trois présumés bandits détenus dans ces lieux. Ils ont vandalisé les locaux de la police et le véhicule de service du premier responsable de ce commissariat, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Il y a quelques semaines, un conducteur de taxi moto a été égorgé en brousse par des inconnus, qui ont emporté sa moto. Ce dimanche matin, la police a interpellé trois suspects, en possession de la moto de la victime. Peu de temps après, la nouvelle de l’arrestation de ces trois jeunes a été propagée dans la ville.

Les conducteurs de taxis motos se sont aussitôt mobilisés pour se rendre au commissariat central de la police. Ils sont venus demander aux agents de leur livrer les assassins présumés de leur ami pour qu’ils se rendent justice. Face au refus de la police de se plier à leur exigence, les jeunes ont décidé d’employer la méthode violente pour tenter d’atteindre leur objectif.

« Au moment où les jeunes sont arrivés sur les lieux, il n’y avait que peu d’agents au commissariat. Ils ont jeté des cailloux, brisant les vitres de certains bureaux et endommageant le véhicule de service du commissaire central. Il a fallu l’arrivée de renforts, qui ont tiré des bombes lacrymogènes pour les disperser les jeunes en colère », a expliqué Karim Diallo, témoin de la scène.

Aux dernières nouvelles, on apprend que les trois suspects interpellés par la police ont été transférés à la prison civile de Siguiri. Une enquête est ouverte pour savoir s’ils sont impliqués ou non dans l’assassinat du conducteur de taxi moto, dont l’engin a été retrouvé avec eux.

De Siguiri, Bérété Lancéi Condé pour Guineematin.com

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com