Charlotte Daffé installée à la tête du Ministère de la pêche : « je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend »

Moins de 24 heures après sa nomination à la tête du ministère de la pêche, de l’aquaculture et de l’économie maritime, Charlotte Daffé a pris fonction ce mardi, 25 octobre 2021, à la tête de ce département. La cérémonie de son installation a été présidée par le secrétaire général du gouvernement, Abdourahamane Sikhé Camara, en présence de plusieurs cadres de ce département régalien de l’économie guinéenne. La nouvelle ministre a assuré qu’elle mesure l’immensité de la tâche qui l’attend dans ses nouvelles fonctions, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

La cérémonie d’installation de Charlotte Daffé à la tête du ministère de la pêche a été d’une courte durée ; mais, elle a largement suffit au secrétaire général du gouvernement pour décliner les attentes du président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, de la nouvelle cheffe de cet important département.

Abdourahmane Siké Camara, secrétaire général du gouvernement

« Madame la ministre, vous prenez fonction dans un contexte particulier de l’histoire de notre pays, avec des défis énormes à relever et le souci de redynamiser le secteur de la pêche en faveur des populations guinéennes… L’un des plus grands défis qui vous attend, est l’amélioration de nos relations avec l’Union européenne, en accentuant la lutte contre la pêche illicite et non autorisée. D’autres défis, et non les moindres, sont aussi à relever à court terme, dont entre autres : l’aménagement des pêcheries, l’amélioration des conditions de conservation et l’exploitation judicieuse de nos ressources halieutiques, la valorisation des produits de pêche et le développement des industries de transformation et de commercialisation, le développement des capacités des ports de pêche industrielle et des ports et débarcadères artisanaux, la mise sur le marché des produits de pêche de qualité et de quantité suffisante pour les populations », a dit Abdourahamane Sikhé Camara.

Pour sa part, la nouvelle ministre de la pêche a tout d’abord remercié le Premier ministre et le Chef de l’État pour la confiance placée en elle pour tenir les reines de ce vaste et important département. Ensuite, Charlotte Daffé leur a assuré de sa loyauté et sa détermination infaillible à gérer ce département en tenant compte des valeurs cardinales énoncées dans la charte de la transition. Egalement, elle a dit être consciente de l’immensité de la tâche qui l’attend et elle a exprimé sa volonté de travailler la main dans la main avec ses nouveaux collaborateurs.

Madame Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime

« Aux travailleurs et cadres du département, je tiens à dire que de leur adhésion, leur persévérance et leur dévouement dépendra la réussite de la politique gouvernementale en matière de pêche, d’aquaculture et de l’économie maritime. Je puis vous assurer que tout sera fait conformément à la volonté du président de la république d’inclure tous les guinéens sans distinction. Pour ce faire, les compétences de chacun et de tous seront mises au profit du développement avec un soubassement d’intégrité… Je mesure l’immensité de la tâche qui m’attend dans un secteur où la réussite a une incidence positive sur l’économie nationale… Je voudrais humblement, chers collaborateurs, solliciter votre disponibilité et votre engagement à m’accompagner dans cette noble mission que le chef de l’État vient de me confier. C’est un honneur et un privilège de vous rejoindre et je compte sur votre implication pour m’aider à relever les nombreux défis qui nous interpellent… Pour atteindre les objectifs espérés, je m’appuierai sur les compétences de chacun de vous pour qu’ensemble nous puissions gravir de manière coordonnée et synergique les étapes de notre secteur. Soyez en rassurés, seule, je n’y arriverai pas. Ensemble, nous apporterons une plus value de chacun pour que nous soyons à la hauteur des résultats escomptés. Nous sommes tous engagés à réussir l’exaltante mission qui nous est confiée dans un contexte particulier où la réussite de la transition permettra de poser les fondements et les bases solides favorisant l’émergence et le développement économique de notre pays », a indiqué Charlotte Daffé.

Malick Diakité pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS