Ministère de la santé et de l’hygiène publique : ce qu’on sait de Mamadou Pathé Diallo, le nouveau ministre

Dr Mamadou Pathé Diallo, nouveau Ministre la Santé et de l’Hygiène Publique

Dans un décret rendu public hier, lundi 25 octobre 2021, Mamadou Pathé Diallo, représentant et coordinateur résident des Nations Unies en Guinée Bissau, ministre de la santé et de l’hygiène publique en Guinée. Ce fonctionnaire international guinéen est très peu connu de ses compatriotes. Et, il vient remplacer à ce poste le médecin général Rémy Lamah (du gouvernement déchu d’Alpha Condé : ndlr). Il arrive à la tête de ce département à un moment où la Guinée (tout comme plusieurs pays du monde) est confrontée à la pandémie de COVID-19.

Mais, qui est ce nouveau ministre guinéen de la santé ?

Selon nos informations, Mamadou Pathé Diallo est diplômé de la faculté de médecine de l’Université de Conakry (Guinée). Il est également titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université d’État de San Diego (États-Unis) et d’un diplôme spécial de santé publique de l’Université catholique de Louvain (Belgique). Le nouveau ministre guinéen de la santé totalise trois décennies d’expérience dans les instances des Nations Unies. Et, il est réputé pour son dévouement.

Médecin de formation, après un moment de travail dans son pays et dans les institutions internationales, il est promu Conseiller régional du FNUAP au Sénégal et en République démocratique du Congo pour les questions de santé maternelle et infantile et de planification de la famille de 1992 à 2001.

Egalement, il a été le représentant du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) en Sierra Leone (de 2001 à 2005) et au Mali (entre 2005 et 2009). Justement, en 2009, Mamadou Pathé Diallo devient Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies et Représentant résident du PNUD en Érythrée. Il occupera ce poste jusqu’en 2012, année à laquelle il retourne travailler là où il a été promu à un grand poste pour la première fois et pour 3 ans encore. Ainsi, il occupa le poste de Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale du Programme commun des Nations Unies pour le VIH/sida, basé au Sénégal.

De 2015 à 2017, Mamadou Pathé Diallo a assuré les fonctions de Représentant spécial adjoint du Secrétaire général à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), où il était également Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire de l’ONU et Représentant résident du PNUD.

C’est en octobre 2019 que le Secrétaire général de l’ONU a annoncé sa nomination en tant que Représentant spécial adjoint du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS).  Mamadou Pathé Diallo sera également chargé d’assumer les rôles de Coordonnateur résident en Guinée-Bissau (Il avait succédé ainsi à monsieur David McLachlan-Karr, de l’Australie, qui a quitté ses fonctions en juin). Et, c’est dans l’exercice de ce poste qu’il a été nommé hier, ministre de la santé et de l’hygiène publique dans le gouvernement de transition dirigé par le premier ministre Mohamed Béavogui.

Amadou Diarouga Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS