Conakry : début de l’étude de faisabilité du projet de développement des chaînes de valeur bétail-viande en Guinée

28 octobre 2021 à 23 11 21 102110

Dr Famö Beavogui, secrétaire général du ministère Agriculture élevage

Le projet de développement rural intégré Gaoual-Koundara-Mali (PDRI-GKM) a lancé officiellement l’étude de faisabilité du projet de développement des chaînes de valeur bétail-viande en Guinée. La cérémonie a eu lieu hier, mercredi 27 octobre 2021, dans un réceptif hôtelier de Conakry, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place. Financée par la Banque islamique de développement (BID), cette étude permettra de faire un état des lieux du secteur de l’élevage et de proposer des solutions pour son développement.

Dr Mamadou Saidou Fofana, Directeur PDRI

Selon Dr Mamadou Saïdou Fofana, directeur du projet de développement rural intégré Gaoual-Koundara-Mali, il était prévu dans un premier temps, de faire une étude d’un schéma d’orientation de l’élevage en République de Guinée. « Mais entre l’évaluation du projet et sa mise en œuvre, il y a eu du temps. A un moment donné, la Banque mondiale avait financé le schéma directeur de l’élevage en République de Guinée. Nous sommes allés vers le ministère de l’élevage et nous leur avons dit que nous devions faire une étude sur le schéma directeur de l’élevage.

 

Ils nous ont fait comprendre qu’ils avaient dépassé ce stade, qu’ils avaient déjà un schéma directeur. Donc, nous leur avons dit de nous proposer trois projets, qui nous ont été déposés sur la table du PDRI : un projet en alimentation, un projet en apiculture et un projet sur la chaîne de valeurs. Il se trouvait qu’ils avaient déjà un document prêt, fait par la même entité qui avait le marché de l’étude sur le schéma directeur. Nous avons préféré prendre le projet se rapportant à la chaîne de valeur en République de Guinée », a-t-il rappelé.

 

Il ajoute que la rencontre de ce mercredi est organisée pour lancer cette sous-composante C du projet développement rural intégré (PDRI). « Il s’agit de faire une étude très approfondie, de préparer un projet bancable qu’on va soumettre au bailleur de fonds qui nous a mandatés de faire ce travail. Je suis sûr que la BID (Banque islamique de développement) ne peut pas financer une étude aussi importante et ne pas nous accompagner dans la réalisation de ce projet. Donc, notre attente est d’avoir un projet bancable qui couvre l’ensemble du territoire national », a dit Dr Mamadou Saïdou Fofana.

 

L’étude de faisabilité du projet de développement des chaînes de valeur bétail-viande en Guinée est conduite par l’institut international de recherche en élevage (IRLI). Elle va durer une année, au terme de laquelle un rapport qui va d’abord répertorier les problèmes et proposer des pistes de solutions dans l’élevage en Guinée, sera produit. Ce rapport servira de boussole pour les autorités du pays afin de dynamiser le secteur de l’élevage. Le représentant régional de l’IRLI, Dr Abdou Fall, se dit heureux de voir son institution conduire ces travaux.

Dr Abdou Fall

« La BID et le gouvernement de la Guinée ont confié à IRLI la tâche de conduire cette étude de faisabilité d’un projet de développement de l’élevage pour renforcer les chaînes de valeur bétail-viande en Guinée. Nous avons un an pour produire une feuille de route, un guide, une boussole qui va permettre à la Guinée de pouvoir investir dans l’élevage. C’est une tâche très exaltante, c’est un grand honneur pour nous de contribuer à éclairer le développement de l’élevage en Guinée », a déclaré ce responsable de l’institut international de recherche en élevage.

 

Présidant la cérémonie, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, a vivement salué le lancement officiel de cette étude, qu’il trouve très importante pour le pays. « Cet atelier de lancement est celui d’une étude de faisabilité sur les chaînes de valeur de la production viande et lait du bétail ruminant en Guinée. C’est une étude est très importante, parce que très peu de projets existent en matière d’élevage dans le portefeuille du département.

 

Après cette étude, nous aurons une base de données assez consistante pour pouvoir élaborer différents grands projets sur la production de bovins, de lait et la transformation de tous ces produits au niveau de la Guinée. Ça sera donc une étude diagnostic assez importante qui va permettre d’avoir assez de projets que nous allons soumettre au financement des différents bailleurs, notamment de la BID, qui a financé cette étude, ou la Banque mondiale et d’autres partenaires techniques et financiers qui accompagnent la Guinée », a indiqué Dr Famö Béavogui.

 

Selon ce responsable du ministère de l’Agriculture et de l’élevage, l’étude de faisabilité du projet de développement des chaînes de valeur bétail-viande en Guinée est financée par la Banque islamique de développement (BID) à hauteur de six millions (6 000 000) de dollars américains.

Mamadou Yaya Diallo pour Guineematin.com 

Lire

Ministère de l’Enseignement pré-universitaire : Guillaume Hawing installé dans ses nouvelles fonctions

28 octobre 2021 à 23 11 15 101510

Le nouveau ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, a été installé ce jeudi, 28 octobre 2021, dans ses nouvelles fonctions. La cérémonie de son installation a été présidée par le secrétaire général du gouvernement, en présence de plusieurs cadres dudit département et des acteurs de l’éducation nationale. Et, devant ce public, Guillaume Hawing a exprimé son engagement à faire tout ce qui est possible pour satisfaire aux attentes des Guinéens en matière d’éducation et d’Alphabétisation, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Mory Condé installé la tête du MATD : « Je ferai tout pour combler les légitimes espérances de la population »

28 octobre 2021 à 19 07 53 105310

Mory Condé

Nommé dans la soirée d’hier (mercredi) à la tête du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD), Mory Condé a été installé ce jeudi, 28 octobre 2021, dans ses nouvelles fonctions par le secrétaire général du gouvernement. Ainsi, il prend les rênes de ce département hautement stratégique dans un contexte particulier où tous les administrateurs territoriaux (gouverneurs et sous-préfets) sont nouveaux dans l’administration du territoire. Les défis sont donc énormes ; mais pour atteindre les objectifs, le nouveau ministre compte sur l’engagement de ses nouveaux collaborateurs à travailler « pour une administration au service du développement » et leur « parfaite loyauté à servir dignement la république », rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Ministère du commerce et de l’industrie : Bernard Goumou annonce ses priorités

28 octobre 2021 à 17 05 12 101210

Bernard Goumou, nouveau ministre du Commerce, de l’Industrie, des Petites et Moyenne Entreprise


Nommé hier par le colonel Mamadi Doumbouya, le ministre du commerce, de l’industrie et des PME a pris fonction ce jeudi, 28 octobre 2021. Bernard Goumou a été installé officiellement par le ministre secrétaire général du gouvernement, Abdourahmane Sikhé Camara, en présence de plusieurs membres du CNRD et du gouvernement.

Lire

Un jeune de 38 ans échappe à la mort à Sannoun (Labé) : « il a tenté de s’égorger et de couper son sexe »

28 octobre 2021 à 16 04 31 103110


Les faits se sont produits dans l’après-midi d’hier, mercredi 27 octobre 2021, dans la sous-préfecture de Sannoun, préfecture de Labé. Et, selon les informations confiées à Guineematin.com, c’est Abdoul Aziz Baldé, un jeune âgé de 38 ans et présenté comme un déréglé mental, qui a voulu se suicider. A l’aide d’un couteau, il a tenté de s’égorger et de se couper le sexe. Il a été évacué d’urgence à l’hôpital régional de Labé où il a été admis au service de l’Oto-Rhino-Laryngologiste (ORL). Et, de source médicale, son pronostic vital n’est pas engagé.

Lire

Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation : Ce qu’on sait de Mory Condé, le nouveau ministre

28 octobre 2021 à 16 04 22 102210


Jusque-là directeur exécutif de l’alliance pour la promotion de la gouvernance et des initiatives locales (AGIL), Mory Condé est depuis quelques heures le ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation. Il a été nommé à cet important poste dans la soirée d’hier, mercredi 27 octobre 2021, par le chef de l’Etat, colonel Mamadi Doumbouya.

Lire

Gaoual en deuil : le Directeur préfectoral de la jeunesse tire sa révérence

28 octobre 2021 à 16 04 16 101610


Le Directeur préfectoral de la jeunesse de Gaoual, Aguibou Diallo, la cinquantaine révolue, par ailleurs 2ème Vice-maire de la commune urbaine est décédé ce jeudi, 28 octobre 2021, à l’hôpital préfectoral de Gaoual, des suites d’une courte maladie, a confié à un journaliste de Guineematin.com, un proche de sa famille.

Lire

Télimélé : les travailleurs de la société CDM-Chine en grève

28 octobre 2021 à 14 02 36 103610


Cela fait trois jours que les employés de la société CDM-Chine, évoluant à Kawessi, une sous-préfecture de Télimélé, sont en grève. Ils réclament l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Lire

Labé : une femme tue son enfant de 4 ans à coups de gourdin à Diari (autorité)

28 octobre 2021 à 14 02 31 103110


Les faits se sont produits dans la journée d’hier, mercredi 27 octobre 2021, à Donta, un secteur relevant de la commune rurale de Diari, dans la préfecture de Labé. Et, c’est Kadiatou Diallo -une femme considérée comme une déréglée mentale- qui a tué son enfant de 4 ans à coups de gourdin. Et, pour cause, l’enfant aurait cassé la clé dans la serrure de la porte de leur maison.

Lire

Condamnation d’Ousmane Gnelloy : « Kadiatou Biro est fière d’avoir rendu service à la nation »

28 octobre 2021 à 14 02 27 102710

Comme annoncé précédemment, Ousmane Gnelloy Diallo, a perdu son procès en appel. La Cour d’appel de Conakry a condamné ce militant du RPG Arc-en-ciel (l’ancien parti au pouvoir), célèbre pour ses injures sur les réseaux sociaux, à deux ans d’emprisonnement ferme, lui interdisant aussi l’utilisation de Facebook pendant cinq années. Juste après la publication de cette décision, ce jeudi 28 octobre 2021, les avocats des deux parties ont réagi au micro d’un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Cour d’appel : Ousmane Gnelloy Diallo condamné à 2 ans de prison

28 octobre 2021 à 12 12 28 102810

Ousmane Gnelloy Diallo

La Cour d’appel de Conakry a rendu ce jeudi, 28 octobre 2021, sa décision dans le procès d’Ousmane Gnelloy Diallo, militant du RPG Arc-en-ciel (l’ancien parti au pouvoir). Elle a réduit la peine qui lui a été infligée en première instance, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Lire

Coups et blessures et menace : le colonel Togbacé Maomy et sa mère relaxés par la Cour d’appel

28 octobre 2021 à 12 12 20 102010

Madame Maimouna Soumah, plaignante


La Cour d’appel de Conakry a rendu hier, mercredi 27 octobre 2021, son arrêt dans le procès du colonel Togbacé Maomy et sa mère, Gnama Mara, qui étaient jugés pour « coups et blessures volontaires, menace, injures et enlèvement de bornes ». La juridiction supérieure a infirmé la décision du tribunal de première instance de Dixinn, qui avait condamné les deux prévenus, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

 

C’est un conflit domanial qui est à l’origine de cette affaire. Mme Maïmouna Soumah, une Guinéenne résidant à Londres, en Angleterre, a acheté deux parcelles contiguës à Kobaya village nord, dans la commune de Ratoma, en banlieue de Conakry. Elle a réalisé certains travaux sur les lieux, notamment des soubassements, une cour non achevée et un bassin. Mais, lors d’un séjour en Guinée, dame Soumah a constaté que l’un de ses domaines est occupé par la mère du colonel Togbacé Maomy, Gnama Mara, qui avait fait un jardin potager sur les lieux.

 

Lorsqu’elle a demandé à la vieille dame de libérer les lieux, l’officier de la gendarmerie a revendiqué la paternité de la parcelle en question. C’est ainsi que suite à une dispute entre les deux camps, Mme Maïmouna Soumah a été victime de violences. Elle a porté plainte contre le colonel Togbacé Maomy et sa mère, Gnama Mara, pour coups et blessures volontaires, menace, injures et enlèvement de bornes. Le 20 août 2020, le tribunal de première instance de Dixinn a condamné les deux prévenus : l’officier de la gendarmerie a écopé d’une peine  de 5 ans d’emprisonnement et sa mère a écopé d’un an d’emprisonnement.

 

Ils ont été également condamnés au paiement de cinq cent millions de francs guinéens (500 000 000 GNF) à titre de dommages et intérêts à Mme Maïmouna Soumah. Le juge avait aussi décerné un mandat d’arrêt contre les deux prévenus, qui n’avaient pas répondu à la convocation du tribunal. N’étant pas d’accord avec cette décision, le colonel Togbacé Maomy a interjeté appel. C’est ainsi qu’un nouveau procès s’est tenu devant la Cour d’appel de Conakry. Et à l’issue des débats, la juridiction supérieure a infirmé la décision du tribunal de première instance, relaxant les deux prévenus.

Maître Mohamed Sampil, avocat

Une décision accueillie avec surprise et consternation par maître Mohamed Sampil, l’avocat de la partie civile. Pour lui, c’est la raison du plus fort qui a prévalu. « C’est une déception gravissime en ce sens qu’encore en Guinée, les forts continuent à écraser les faibles. Cette dame a placé sa confiance en la justice. En première instance, ma cliente a gagné le procès, c’est cette décision que la Cour d’appel vient d’infirmer en ses dispositions, en relaxant le gendarme pour délit non constitué, sa mère au bénéfice du doute.

 

Alors que dans le dossier, il y a un certificat médico-légal qui atteste que la femme a subi des violences, elle a été opérée d’un œil qui ne voit pas actuellement, bastonnée à sang par la famille du colonel Togbacé Maomy. Elle a été poignardée, elle a reçu des coups de briques de la part des membres de la famille de Togbacé. Le colonel Togbacé Maomy lui-même l’a menacée de mort. Quelqu’un qui est porteur d’arme, un colonel de la gendarmerie qui menace de mort un civil qu’il est censé protéger. J’espère, je fonde l’immense espoir que sous la gouvernance du CNRD, cet état de fait va cesser. Que dans ce pays, les forts cessent d’écraser les faibles.

 

Pendant que l’affaire était pendante devant la Cour d’appel, un mandat courait contre cet officier et sa mère. Mais le procureur général a refusé d’exécuter le mandat. Or, si c’était la dame qui était placée sous mandat de dépôt, je ne doute nullement qu’elle allait être déférée à la maison centrale de Conakry en attendant la suite de la procédure. Où va notre justice, si tous les citoyens ne peuvent pas bénéficier d’un traitement égal devant elle ? C’est des frustrations de cette nature qui peuvent créer n’importe quoi dans un pays. Je suis abasourdi par cette décision d’une cour d’appel », a réagi l’avocat.

 

Toutefois, le conseil de Mme Maïmouna Soumah ne baisse pas les bras. Il annonce qu’il va attaquer l’arrêt de la Cour d’appel devant la Cour suprême. « Moi, je suis avocat. Quand une décision est rendue, je ne suis pas satisfait, j’exerce les voies de recours appropriées. Dans cette procédure, je vais introduire le pourvoi en cassation à la Cour suprême », a indiqué Me Mohamed Sampil. De son côté, l’avocat de la défense, maître Bernard Feindouno, n’a pas souhaité réagir à cette décision de la Cour d’appel de Conakry.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

 

Lire

Ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation : Qui est Guillaume Hawing, le nouveau ministre ?

28 octobre 2021 à 12 12 10 101010

Guillaume Hawing, président de l’alliance démocratique de Guinée (ADG)


Dans un décret du président de la transition lu à la télévision nationale hier, mercredi 27 octobre 2021, Guillaume Hawing a été nommé ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation. Il était jusque-là le directeur général de l’Institut privé Mahatma Ghandy et président de l’Alliance Démocratique de Guinée (ADG). Et, ces dernières années, il était très acerbe contre le régime d’Alpha Condé (le président déchu : ndlr).

Lire

Composition du nouveau gouvernement : où sont ceux qui ont fait don de soi ?

28 octobre 2021 à 10 10 56 105610

 

Les prisonniers du 3ème mandat d’Alpha Condé

Un peu moins de deux mois après la prise du pouvoir par le colonel Mamady Doumbouya, les nominations des membres du gouvernement tombent à compte-goutte. Mais, comme dit un dicton populaire, quelle que soit la durée de celle qui est allée chercher l’eau au marigot, l’essentiel est qu’elle ramène de l’eau propre. Comment expliquer le retard dans la composition du nouveau gouvernement ? Quel devrait être le critère de choix des ministres ? Et quel est le groupe qui s’est exclu de ce gouvernement ? C’est à ces interrogations que nous allons tenter de répondre.

Lire

Transition en Guinée : de la nécessité de transparence à la clarification des ambitions du CNRD

28 octobre 2021 à 10 10 01 100110

Par Abdoulaye Oumou Sow : Depuis le 05 septembre 2021, une junte militaire, dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya, a capturé l’ancien président, Alpha CONDÉ, pour mettre fin à sa dictature entamée après son coup de force du 22 mars 2020. Ce putsch militaire qui vient mettre fin à celui civile dirige la Guinée depuis plus de cinquante jours aujourd’hui.

Lire

Elhadj Djériba Diaby désigne les peulhs et les malinkés comme le problème de la Guinée : « c’est une erreur de sa part », martèle Kaly Diallo

28 octobre 2021 à 9 09 26 102610

Mamadou Kaly Diallo, activiste des droits de l’Homme

A l’occasion d’une cérémonie de lecture du Saint Coran organisée samedi dernier, 23 octobre 2021, à Conakry pour la paix et la quiétude en Guinée, l’ambassadeur de la paix, Elhadj Djériba Diaby, a déclaré que « le problème de la Guinée c’est les peulhs et les malinkés (les deux ethnies majoritaires du pays) ». Mais, cette sortie de ce grand promoteur de la paix a été très mal accueillie par certains acteurs en Guinée. C’est le cas de Mamadou Kaly Diallo, activiste des droits de l’homme, qui trouve beaucoup de légèreté dans cette affirmation.

Lire

Décrets : Alpha Bacar Barry, Guillaume Hawing, Mory Condé et Bernard Gomou entrent au Gouvernement

28 octobre 2021 à 0 12 40 104010

Colonel Mamadi Doumbouya, président du CNRD et de la Transition


Dans les décrets de ce mercredi, ce sont les départements de l’Enseignement technique et professionnel, de l’Enseignement pré universitaire et de l’Alphabétisation, de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, ainsi que du Commerce, qui ont été concernés. Et le président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya et son Premier ministre, Mohamed Béavogui ont choisi Alpha Bacar Barry, Guillaume Hawing, Mory Condé et Bernard Gomou.

Lire

Enseignement, décentralisation, commerce : 4 autres ministres nommés par le colonel Doumbouya

28 octobre 2021 à 0 12 07 100710

Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition

Les noms de quatre autres membres du gouvernement de la transition viennent de tomber. Dans une série de décrets publiés cette nuit à la télévision nationale, le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition a nommé les ministres de l’enseignement pré-universitaire, de l’enseignement technique, de l’administration du territoire et du commerce.

Lire