Cour d’appel : Ousmane Gnelloy Diallo condamné à 2 ans de prison

Ousmane Gnelloy Diallo

La Cour d’appel de Conakry a rendu ce jeudi, 28 octobre 2021, sa décision dans le procès d’Ousmane Gnelloy Diallo, militant du RPG Arc-en-ciel (l’ancien parti au pouvoir). Elle a réduit la peine qui lui a été infligée en première instance, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Ousmane Gnelloy Diallo est désormais situé sur son sort. La Cour d’appel de Conakry a condamné le jeune homme à deux ans d’emprisonnement ferme et au paiement de cinq mille francs guinéens (5000 GNF) à titre symbolique à la partie civile. En plus de la peine d’emprisonnement, cet ancien protégé du président Alpha Condé est interdit d’héberger Facebook et de publier des messages sur ce réseau social pendant cinq ans. La juridiction supérieure a ordonné aussi la publication de cette décision dans huit journaux et sites d’information de la place, aux frais du condamné.

Ousmane Gnelloy Diallo était poursuivi pour injures et menaces par Kadiatou Biro Diallo, alias DK, fille de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Elhadj Boubacar Biro Diallo. Le 20 mai 2021, celui qui se faisait appeler « ministre de la défense du président Alpha Condé sur Facebook » a été condamné à cinq ans d’emprisonnement par le tribunal de première instance de Dixinn. Mais, cette décision n’avait pas été exécutée, parce que le condamné était sous la protection des autorités d’alors.

Après la chute du régime Alpha Condé, renversé par un coup d’Etat militaire le 05 septembre 2021, Ousmane Gnelloy Diallo décide de sortir du pays pour échapper à la justice. Malheureusement pour lui, il est interpellé le 28 septembre à l’aéroport de Conakry et conduit le lendemain à la maison centrale de Conakry. Puisque ses avocats avaient interjeté appel contre sa condamnation en première instance, son procès en appel s’est ouvert le 07 octobre dernier.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS