Conakry : deux corps sans vie retrouvés à Lansanaya-Barrage

Dans la matinée de ce mercredi, 03 novembre 2021, deux corps sans vie ont été découverts à Lansana-Barrage, dans la commune de Matoto. On ignore encore les causes et les circonstances dans lesquelles ces individus ont trouvé la mort ; mais, l’un des corps portait des traces de blessures et il n’a pas été identifié. Egalement, l’autre corps a été identifié comme celui d’un « déficient mental » très bien connu à Lansanaya.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, ces deux corps ont été retrouvés très tôt le matin dans deux endroits différents. Tout d’abord, un premier corps (celui d’un jeune homme d’une trentaine d’années) a été découvert à quelques mètres du carrefour de Lansanaya-Barrage, sous le premier pont en partance pour Dabompa. Il portait une chemise Lacoste et une culotte ; et, il avait quelques blessures à la tête et au niveau des oreilles.

Elhadj Yamoussa Camara, chef du quartier Lansanaya Barrage

« C’est ce matin que mes chefs secteurs m’ont informé qu’ils ont retrouvé un corps sous le pont ici. Immédiatement on est venu sur les lieux pour voir. Dès qu’on a vu le corps, on a informé directement le maire de Matoto (Mamadouba Toss Camara), je lui ai expliqué et il nous a intimé de surveiller les lieux. J’ai pris langue ensuite avec le commissaire central de la Police et j’ai appelé la gendarmerie de Dabompa, ils sont venus tous avec des agents. On n’a pas pu identifier le corps, il n’y a personne qui le connaît ici. Ceux qui sont là ont pris le temps de le regarder, mais ils ne savent pas qui c’est. Même les taxi-motards n’ont pas l’habitude de le voir à Lansanaya Barrage », a dit Elhadj Yamoussa Camara, le chef du quartier Lansanaya Barrage.

Sur les lieux, une équipe de médecins légistes y a été déployée pour prendre en charge le corps. Et, selon Dr Harouna Savané, médecin légiste, le premier constat sur le corps permet dire que ce jeune homme n’est pas mort à l’endroit où il a été découvert. Ce qui ouvre naturellement la voie à une piste criminelle.

Harouna Savane, médecin légiste

« On a trouvé un jeune d’une trentaine d’années couché en décubitus centrale et sans vie. On a procédé à un examen préliminaire et on a vu des lésions. Mais, pour le moment, on n’a pas fini de décrire, puisqu’on n’a pas fait l’autopsie d’abord. C’est arrivé à Ignace Deen qu’on fera l’autopsie pour déterminer les circonstances de sa mort. Il faut dire qu’il est décédé probablement il y a de cela 6 heures, ça veut dire que c’est la nuit qu’il est décédé. Ce n’est pas dans cette eau qu’il a trouvé la mort, parce qu’il n’y a pas de signe de noyades », a indiqué Dr Harouna Savané.

Le deuxième corps sans vie a été retrouvé sous un pont à Tassana. Il a été identifié comme celui d’un « déficient mental très bien connu à Lansana ». L’équipe de médecins légistes qui a été déployée sur place s’est abstenue de tout commentaire sur les circonstances et les causes de sa mort.

Diarouga Aziz Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS