Retour de la mission du FNDC en Guinée : « nous sommes prêts à accompagner la transition », dit Ibrahima Diallo

Après le retour de sa délégation qui s’est rendue dans certains pays de la CEDEAO, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), a rencontré ce jeudi, 4 novembre 2021, la presse, pour faire le compte-rendu de cette mission. Composée d’Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, la mission qui a duré du 5 au 31 octobre 2021, avait pour but d’entretenir sur la situation d’exception qui prévaut en Guinée, les chefs d’Etats et de gouvernements, le représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, le Président de la Commission de la CEDEAO, ainsi que des acteurs de la société civile africaine.

Pendant leur périple, les émissaires du FNDC ont été reçus en audience par le Président en Exercice de la CEDEAO et Président de la République du Ghana, les Présidents des Républiques du Niger, de la Guinée Bissau et de la Sierra Leone. La délégation a également eu un entretien avec l’ancien président du Niger, l’ancien Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et du Sahel, le Président de la Commission de la CEDEAO, le Ministre conseiller spécial du Président de la République de Côte d’Ivoire, le Ministre d’Etat de la réconciliation nationale de la République du Burkina Faso et des acteurs de la société civile.

Devant ces personnalités, la délégation a développé un plaidoyer axé sur l’accompagnement de la transition en cours en Guinée, à travers :

«-La mise en place d’un ‘’Cadre de dialogue entre les nouvelles autorités et la communauté internationale (CEDEAO, UA, NU) d’une part, et d’autre part, entre elles et les forces vives de la nation sous les auspices des organisations régionales et des partenaires bilatéraux et multilatéraux dont les Nations Unies.

-La désignation d’un envoyé spécial de la CEDEAO pour promouvoir un processus inclusif, faciliter l’implication des acteurs concernés et garantir la réussite de la transition dans la paix et la stabilité.

-L’accompagnement de la transition en vue des processus électoraux inclusifs, crédibles, transparents et apaisés devant conduire au retour de l’ordre constitutionnel ».

Au terme de cette mission, le FNDC dit avoir noté avec satisfaction « la volonté des chefs d’Etats de la CEDEAO et des Représentants des Nations Unies et des Commissions de la sous-régionales d’accompagner le peuple de Guinée en vue d’une transition démocratique et paisible consacrant le retour à l’ordre constitutionnel et la volonté manifeste des chefs d’Etats, du Président de la commission de la CEDEAO et du Représentant spécial des Nations Unies pour Afrique de l’ouest et du Sahel à maintenir le contact avec le FNDC jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel ».

Cette conférence de presse, essentiellement axée sur la diplomatie citoyenne auprès de la CEDEAO, a été organisée au siège du FNDC à Kipé et sous l’égide de son Coordinateur national, Abdourahmane Sanoh. Elle a permis aux membres de la délégation d’apporter la lumière sur tous les sujets liés à cette mission.

A rappeler que le FNDC, au front du combat contre le 3ème mandat, arraché au forceps par le Professeur Alpha Condé qui a été renversé le 5 septembre dernier par le CNRD, avait payé le plus fort prix de son engagement avec des morts, des emprisonnements et des exilés dans ses rangs.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS