Abé Sylla installé à la tête du ministère de l’énergie : « il y aura une restructuration systématique…»

Ibrahima Abé Sylla, ministre de l’Énergie de l’Hydraulique et des Hydrocarbures

Moins de 24 heures après sa nomination à la tête du ministère de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures, Ibrahima Abé Sylla, a été installé ce vendredi, 05 octobre 2021, dans ses nouvelles fonctions. La cérémonie de sa prise de fonction, présidée par le secrétaire général du gouvernement, s’est déroulée en présence de plusieurs cadres de ce département hautement stratégique et extrêmement sensible.

Et, à cette occasion, le nouveau patron du ministère de l’énergie a promis « une restructuration systématique » et une « modernisation » de ce secteur. Il s’est aussi engagé à déployer des efforts pour trouver du gaz en Guinée, à travers les données de prospection de la société ‘’Hyperdynamique’’, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Dans un discours improvisé et très décousu, Ibrahima Abé Sylla s’est engagé à jeter les bases d’une autosuffisance énergétique en Guinée. Et, pour y arriver, il a promis une restructuration en profondeur et une modernisation des équipements et des installations.

« La Guinée est le château d’eau en Afrique de l’ouest. Il n’y a pas de raison que la Guinée ne soit pas le premier pays producteur de l’énergie et qu’on transforme nos matières premières ici pour que les guinéens puissent jouir de tout le potentiel énergétique dont le pays dispose. L’énergie représente le cœur de l’économie. Parce que rien ne peut fonctionner aujourd’hui dans le monde moderne sans l’énergie, quel que soit le domaine. Donc, qu’est-ce que j’entends faire ? D’abord, je vais commencer à évaluer ce que nous avons comme équipements, barrages hydroélectriques, centrales thermiques au niveau de la production, de la distribution et de la commercialisation. Donc, il y aura une restructuration systématique de tous les trois départements… Si nous avons de l’énergie, on peut pomper l’eau pour nos grandes villes et même nos villages. On ne va pas tout faire dans trois ans ou quatre ans ; mais, nous allons jeter les bases pour que cette génération qui viendra après nous puisse suivre le chemin », a dit Abé Sylla.

A en croire le nouveau patron du département de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures, la Guinée produit actuellement suffisamment de courant pour satisfaire ses besoins internes. Mais, précise-t-il, « ce courant n’est pas sécurisé parce que le transport fait encore défaut ». C’est pourquoi, il s’est engagé à travailler dans le sens de l’amélioration des installations pour protéger la production.

« Nous allons améliorer la qualité de l’énergie. Nous allons aussi voir comment bâtir un réseau de distribution solide pour ce pays. Parce qu’actuellement nous produisons suffisamment d’énergie ou nous avons la capacité de produire beaucoup plus d’énergie dont on a besoin au moment où je vous parle. Mais, nous n’avons pas encore les outils qu’il faut pour la transporter et la distribuer afin de protéger notre production », a indiqué Abé Sylla.

Pour ce technicien et homme politique (président du parti NGR), le département de l’énergie doit travailler de façon à « se défaire de la subvention » pour devenir une « source de revenu pour l’Etat » dans les prochaines années. Et, pour y arriver, il souhaite explorer toutes les pistes permettant d’obtenir suffisamment de l’énergie. C’est pourquoi, Abé Sylla a exprimé son intention d’aller à la recherche du gaz.

« Hyperdynamique était là, ils ont déjà scruté l’océan atlantique à travers toute la Guinée. Les données nous les avons ; et, nous allons les utiliser pour trouver le gaz le plus tôt possible. Si nous avons l’énergie du gaz, nous pouvons transformer nos matières premières ici », a-t-il promis.

Cependant, dans sa quête pour doter la Guinée d’une énergie qualité pour booster tous les secteurs de croissance et insuffler une nouvelle dynamique à l’économie nationale, le nouveau ministre de l’énergie assure qu’il ne sera pas seul. C’est pourquoi, il a invité ses nouveaux collaborateurs à la solidarité et à la synergie d’action pour soutenir et suivre le programme qui va être mis en place sous son leadership.

« Je ne serai pas seul dans ce travail. C’est pourquoi je vous demande, vous mes collaborateurs du département, de nous donner la main pour suivre le programme que je vais mettre en place dans les mois à venir », a dit Ibrahima Abé Sylla.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tel : 669681561

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS