Boké : les artères de la commune urbaine en piteux état

C’est un calvaire au quotidien pour les usagers des artères urbaines de la commune de Boké. Depuis quelque temps, les voiries de cette ville minière sont en piteux état. Des trous béants et des nids de poule sont visibles partout sur les routes de la ville. Ce qui rend extrêmement difficile la circulation des engins roulants, qui sont obligés de serpenter sur la chaussée pour éviter les trous qui s’y trouvent, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Les routes défoncées sont actuellement la chose la mieux partagée à Boké. Cette triste réalité est visible partout dans la ville et constitue une grande préoccupation pour les populations de cette zone minière. Mais, les plus touchés sont les propriétaires d’engins. Car, faire le tour de la ville à bord d’un véhicule est un véritable défi qui donne des courbatures.

Récemment, les autorités locales, appuyées par certaines sociétés minières, ont effectué quelques travaux de réparation des points critiques. Beaucoup de trous avaient été remplis de granites ; mais, cette solution éphémère n’a tenu que le temps d’un feu de paille.

« Ce n’est pas la meilleure solution pour arranger ces routes, parce que ça va encore dégrader la chaussée. Ça fait plus de trois fois qu’on verse ces granites ici ; et, parfois ça provoque même des accidents », témoigne Ousmane Coumbassa, un habitant de la commune urbaine de Boké.

Sous le régime Alpha Condé (renversé du pouvoir le 05 septembre dernier par un coup d’Etat militaire), Boké avait été érigée en « zone économique spéciale ». Mais, en dépit de ce titre ronflant et la présence des sociétés minières dans cette localité, aucune amélioration n’a été constatée au niveau des infrastructures de la ville. Au contraire, c’est l’existant qui se dégrade sous le nez et la barbe des autorités.

« C’est honteux de voir ces routes toujours dégradées. Et, les hautes personnalités passent par-là, notamment le maire et le gouverneur. Je pense que la solution c’est de faire appel aux hautes autorités afin d’envoyer le personnel pour mettre ce goudron dans les normes », a suggéré un citoyen sous anonymat.

Pour cet autre citoyen, Mamadou Diallo, c’est simplement déplorable de voir les routes de la ville de Boké dans un piteux état, en dépit de la présence dans cette localité de nombreuses sociétés minières. Et, il espère que cette situation va changer avec l’arrivée au pouvoir en Guinée des militaires.

« Avant, les routes n’étaient pas comme ça. Mais, aujourd’hui, il y a plusieurs sociétés qui sont là avec leurs engins dans les rues. Malheureusement ça ne sert à rien. C’est très déplorable. Peut-être, avec les nouvelles autorités, les choses vont changer. Mais, on n’a vraiment pas de bonnes routes actuellement à Boké », a déploré Mamadou Diallo.

De Boké, Mamadou Hady Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS