Mandiana : elle meurt chez un guérisseur traditionnel en donnant naissance à des triplés

Les faits se sont produits jeudi dernier, 04 novembre 2021, à Dounoukolo (un district relevant de la sous-préfecture de Kondianakoro, dans la préfecture de Mandiana). Tenin Keïta (en état de famille très avancé) était allée chercher un médicament contre des maux de ventre qui l’éprouvaient, quand elle a perdu les eaux et s’est mise en travail pour accoucher. Finalement, elle a donné naissance à des triplés. Malheureusement, elle a perdu la vie après avoir donné naissance au troisième enfant.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, Tenin Keïta était âgée de 18 ans et est originaire de Balandou (un autre district de Kondianakoro). Elle souffrait de maux de ventre ces derniers jours ; mais, elle n’a fait aucun lien entre ses maux de ventre et la grossesse qu’elle portait. Ainsi, jeudi dernier, elle a quitté son village pour se rendre chez un guérisseur traditionnel très réputé à Dounoukolo. Elle était en compagnie du petit frère de son mari. Ensemble, ils ont parcouru 27 kilomètres à moto sur des pistes rurales pour finalement arriver chez le guérisseur. Mais, dès leur arrivée, Tenin Keïta a perdu les eaux et a commencé à donner naissance. Elle a été assistée par le guérisseur traditionnel jusqu’à la fin de son accouchement. Elle a donné naissance à trois enfants. Malheureusement, elle a rendu l’âme après avoir mis au monde le troisième.

« Tenin Keïta a été accompagnée par son beau-frère chez un guérisseur très expérimenté à Dounoukolo où moi-même j’ai habitude de partir pour des médicaments contre les maux de tête. La femme était allée pour des maux de ventre, sans savoir que les douleurs qu’elle ressentait au ventre étaient les premiers signes d’accouchement. Elle en était à son premier geste. Et, une fois arrivée chez le guérisseur, elle a directement commencé à accoucher. Elle a d’abord accouché d’un premier bébé ; puis, un deuxième et un troisième. Mais, le temps pour son beau-frère de venir informer au village de son état, elle était décédée », a expliqué Mamadi Keïta, le président de la jeunesse de Kondianakoro.

A noter que Tenin Keïta a été inhumée le même jour à Balandou. Et, ses trois bébés ont tous été transportés à l’hôpital régional de Kankan pour des consultations et un suivi médical.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 00224 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS