Ousmane Gaoual Diallo à ses sympathisants : « être ministre de la République est une grande responsabilité »

Ce dimanche 7 novembre 2021, soit 72 heures après sa nomination au poste de ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire du gouvernement de transition dirigé par le Premier ministre, Mohamed Béavogui, Ousmane Gaoual Diallo, a accueilli à sa résidence, une foule immense de sympathisants, venue lui exprimer sa joie et son soutien après cette promotion intervenue au terme de longs mois de détention à la maison centrale, sous le régime Alpha Condé.

Devant cette foule composée de sages, de femmes et de jeunes, de toutes les conditions sociales et de toutes les régions du pays et tout naturellement des ressortissants de Gaoual puissamment mobilisés, le nouveau ministre, s’est voulu rassurant.

Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire

« Etre ministre de la République, c’est une grande responsabilité. C’est une grande humilité puisqu’on ne paie pas pour être ministre de la République. On n’est pas ministre parce qu’on est plus méritant ou le plus instruit que les autres.  On est ministre de la République par la volonté d’un homme qui décide de vous confier, pendant un moment, une responsabilité. Donc, je me réjouis vivement de la confiance que le Colonel Mamadi Doumbouya m’a portée en me nommant à la tête de ce département », a fait savoir, l’ancien député uninominal de Gaoual.

Selon lui, avoir la charge de diriger un département dans le gouvernement de transition relève d’une grande responsabilité. « J’avoue que quand vous échangez avec le Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya et qu’il vous donne les charges d’un département, vous avez peur. Vous réalisez la responsabilité non pas pour une partie de la population, mais c’est pour toute la population : les plus éloignés, les adversaires, les bons, les mauvais, les amis, les parents… vous dirigez le département pour tout le monde. Et, on doit agir avec responsabilité dans la prise de décisions », a-t-il précisé, avant de rappeler qu’en tant que ministres, ils doivent traduire dans les actes l’assertion du Colonel Mamadi Doumbouya selon laquelle la justice doit être la boussole pour tout le monde.

Mesurant toute la charge d’une telle responsabilité, dans une posture très humble, l’ancien détenu politique du régime Alpha Condé a rappelé le comportement qu’un bon dirigeant doit avoir.

Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire

« Dès l’instant que je suis ministre, au même moment, je deviens un ancien ministre. Entre les deux bornes, je dois agir pour que mes concitoyens soient satisfaits de moi. Qu’ils gardent de notre passage de bons souvenirs de dirigeants qui peuvent gouverner sans être différents. C’est cette gouvernance que je veux incarner sous l’autorité du président de la Transition, du Premier ministre et en collaboration avec mes collègues du gouvernement », a dit Ousmane Gaoual Diallo, avant de rappeler la délicate tâche qui l’attend dans l’aménagement du Territoire.

De toute évidence, le tout se fera dans le strict respect de l’Etat de droit, a promis le ministre. Le nouveau patron du département de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, tout en comprenant les attentes pressantes et légitimes des populations d’avoir de meilleures conditions de vie et de bien être, a sollicité l’engagement indéfectible de ces dernières d’accompagner les autorités de la transition, notamment le Colonel Mamadi Doumbouya, qui multiplie les actes de réconciliation et d’apaisement entre les Guinéens.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS