Changement à la tête de la RTG : Sâa Martin Fancinadouno et la « liste des complices » de Savané…

Sékouba Savané, ancien Directeur Général de la RTG

« Des traîtres, des complices, des comploteurs,… » Voilà comment Sâa Martin Fancinadouno, responsable de la section syndicale de la RTG a qualifié ce jeudi, 11 novembre 2021, les travailleurs de la RTG qui s’entendaient avec Sékouba Savané, désormais ancien directeur général de la radiodiffusion télévision guinéenne. C’était à l’occasion d’un entretien accordé à Guineematin.com sur l’arrivée du présentateur de JT (journal télévisé), Fana Soumah, à la tête de la RTG et le départ de Sékouba Savané.

Apparemment, la RTG était devenue une tanière de chats et de souris où chacun regarde constamment par-dessus ses épaules. Et, la situation ne risque pas de changer, en dépit du changement intervenu au sommet de ce média. En tout cas, la réconciliation entre les travailleurs ne risque pas d’être une chose aisée pour le nouveau patron de la RTG.

D’ailleurs, Sâa Martin a promis d’afficher « la liste des travailleurs traîtres qui ont contribué à diviser et déchirer le tissu social de la RTG ». Ce responsable syndical de la RTG a également promis de tenir une assemblée générale « pour dire les noms des hypocrites qui ont induit l’administration Savané en erreur ».

Décryptage !

Sâa Martin Fancinadouno, secrétaire général du syndicat des travailleurs de la RTG

 « Nos premières impressions, en tant que syndicalistes de la RTG, c’est dire à tout le peuple de Guinée, aux autorités du CNRD, que nous n’avons pas combattu un homme. Nous avons été contre la gouvernance d’un homme ; et, nous n’avons pas combattu pour un homme. Depuis que nous avons déclenché notre mouvement, que nous l’avons porté, nous syndicalistes, nous avons été clairs. On a fait un mémorandum qu’on a déposé au CNRD qui demandait en premier point le départ de monsieur Savané, parce que sa gouvernance où son administration avait réussi à opposer les travailleurs de la RTG. Les travailleurs de la RTG se sont retrouvés dos à dos. Les mêmes travailleurs ont évolué dans un environnement pollué, ils ne se regardaient pas. L’administration a contribué à tuer les compétences, elle a même contribué à faire fuir les compétences.

Nous profitons de cette occasion pour dire grand merci aux autorités du CNRD ; parce que de passage, nous avions souligné que le départ de monsieur Savané évitera l’éclatement d’une bombe sociale. La bombe sociale, c’est quoi ? Lorsque les travailleurs d’une entité encaissent, se sentent frustrés, à un moment donné, il faut éviter que cette colère sociale éclate. Je pense que le CNRD a compris tout cela et il a mesuré l’enjeu aujourd’hui de redonner à la RTG une nouvelle dynamique en termes de fonctionnement, en termes de gestion de son personnel.

Probablement, beaucoup le diront : Fana était un homme de l’administration de la RTG. Pour preuve, quand il y a eu ce mouvement, Fana a été mandaté par monsieur Savané pour coordonner les négociations. Donc, nous n’avons pas combattu pour que Fana vienne à la tête de la RTG. Nous avons combattu la gouvernance d’une administration. C’est ce que le CNRD, à travers notre ministère de l’information, a mesuré pour pouvoir faire changer la tête de l’administration. Aujourd’hui, nos impressions, c’est vous dire que les travailleurs de la RTG, au-delà de ce que nous allons dire comme victoire, c’est aussi un grand défi pour nous. Parce que le CNRD nous a tout donné, tout accordé comme privilège. Nous, travailleurs, nous reculons pour mesurer cette offre et la mettre sous l’angle de défi. Et, ce défi, nous promettons aux nouvelles autorités du pays, à monsieur le Président de la République, que nous sommes engagés à accompagner leurs efforts de reconquête, d’informer, de divertir, de promouvoir les vertus de la République, la paix, la quiétude sociale pour que la contribution de la RTG soit des points au près des mêmes autorités pour la réussite de la transition.

Nos attentes sont là. Ce qui nous donne foi de croire que nous avons été entendus et que nous sommes entendus, c’est la présence de notre mémo. Dans ce mémorandum, il y a toutes les préoccupations de la RTG qui ont été évoquées. Nous pensons que la nouvelle administration de la RTG en tiendra compte. Nous pensons que monsieur Fana Soumah et ses collaborateurs se penseront sur la faisabilité de toutes les préoccupations de la RTG. Ce qui nous revient ici, c’est de dire aux travailleurs de la RTG que c’est fini. Nous syndicalistes, nous allons nous lancer un défi d’ordre social. C’est de dire aux travailleurs qui ont été des traîtres, des complices, des comploteurs au près de la même administration, qu’aucune administration n’est hypocrite. Ce sont les travailleurs faibles, pour préserver leurs intérêts égoïstes, qui s’agrippent à une administration. C’est terminé ! Dans les jours à venir, nous allons le faire pour l’avenir de la RTG. Nous allons afficher la liste de tous ceux qui se sont lancés à cet exercice. Un exercice qui a contribué à diviser la RTG, qui a déchiré le tissu social de la RTG. Ces travailleurs, nous allons leur dire tout simplement qu’ils arrêtent leurs agissements. Il n’y aura plus jamais ici de petit ou de petite d’une administration. C’est pour vous dire que désormais les choses vont être claires. Elles seront claires lorsque tous seront considérés comme un travailleur de la RTG pour que les choses marchent normalement. Les hypocrites, à l’avenir, on tiendra une assemblée générale pour dire les noms de tous ceux qui ont induit l’administration de monsieur Savané en erreur. Lorsque les mêmes passent dans les services avec leurs téléphones pour enregistrer qui ? Pour quelle raison ? Voilà ce qui a conduit monsieur Savané à  causer des dérives sur un pan de l’administration de la RTG qui semble irréparable. Mais, je pense qu’avec les bénédictions de Dieu, l’engagement du CNRD et de notre nouvelle ministre, les choses vont être redressées.

Propos recueillis et décryptés par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS