Environnement : les anciens ministres Oyé Guilavogui et Assiatou Baldé assignés en justice

madame Aissatou Baldé, ancienne ministre d’Alpha Condé

Deux ministres d’Alpha Condé viennent d’être assignés en justice. La fédération guinéenne des promoteurs de la filière Moringa (FGPFM) a porté plainte contre Assiatou Baldé et Oyé Guilavogui, qui se sont succédé à la tête du ministère de l’Environnement, des eaux et forêts. Les deux anciens ministres sont accusés d’avoir détourné plus de quarante milliards de francs guinéens destinés à financer des projets initiés par cette fédération, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« Les promoteurs de la filière Moringa ont décidé de porter plainte contre deux anciens ministres de l’Environnement sous le règne d’Alpha Condé, en l’occurrence Mme Assiatou Baldé et M. Oyé Guilavogui, pour pillage de projets et de programmes de développement de notre organisation », a annoncé Mody Oury Moringa Diallo, président de la fédération guinéenne des promoteurs de la filière Moringa.

Mody Oury Moringa Diallo, président de la fédération guinéenne des promoteurs de la filière Moringa

Il précise que « cette affaire porte sur un détournement d’une enveloppe qui s’élève à plus de quarante milliards (40 000 000 000) de nos francs pour le financement de projets liés à notre fédération. Il vous souviendra que la compagne de reboisement de 2018 avait été baptisée « Le Moringa à l’honneur », il y a eu une enveloppe de 500 000 dollars de financement. L’année qui a suivi, c’est-à-dire 2019, c’est le Moringa qui était aussi au cœur et au centre de la campagne de reboisement. Cette campagne aurait été financée à hauteur de trente-quatre milliards (34 000 000 000) de francs, selon les dires des cadres de l’administration forestière.

Le paradoxe, c’est que nous, depuis 2016, nous avons un courrier du directeur de cabinet de la présidence d’alors, Ibrahima Kalil Kaba, qui disait que la distribution des graines et la promotion des plantations dans toutes les régions de la Guinée allait être faite par nous. Mais malheureusement, ils nous ont juste utilisés pour former 200 éco gardes à l’échelle nationale. Dès après ces formations, on nous a écartés du processus. On ne sait pas à date ce à quoi ces montants ont servi », a dit M. Diallo.

Oyé Guilavogui, ministre de l’Environnement des eaux et forêts

Le président de la fédération guinéenne des promoteurs de la filière Moringa indique que son organisation a déposé sa plainte le 05 novembre 2021, au niveau de la Brigade de recherches de Kaloum. Selon lui, une convocation sera adressée très prochainement aux principaux concernés.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS