Labé : Habibatou Diallo inculpée pour le « meurtre » de son mari (parquet)

L’information a été révélée hier, vendredi 12 novembre 2021, par le parquet du tribunal de première instance de Labé. Un peu plus de deux semaines après le décès de son mari (Mamadou Saliou Baldé, un jeune chauffeur) à l’hôpital régional de Labé, Habibatou Diallo a été inculpée et placée sous mandat de dépôt pour « meurtre ». Elle est actuellement détenue à la maison centrale de Labé où elle attend l’ouverture de son procès, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans cette région de la Moyenne Guinée.

La mort de Mamadou Saliou Baldé, le 27 octobre dernier, avait suscité beaucoup de commentaires dans la ville de Labé. Sa famille, notamment sa mère (Hawa Korbonya Diallo), avait indexé sa femme, Habibatou Diallo, comme étant la cause de son décès. La jeune femme aurait tiré le sexe de son époux lors d’une bagarre entre eux en famille à Dombi (un secteur du quartier Daka1).

« Après l’altercation avec sa femme, mon fils (Mamadou Saliou Baldé) s’est évanoui. Nous l’avons aussitôt transporté à l’hôpital régional. Hier, il s’est réveillé de son coma et nous a expliqué que sa femme avait tiré son sexe. Mais, il ne nous a pas expliqué la cause de cette altercation, sa voix sortait difficilement. Les médecins nous ont dit que sa vie n’était pas en danger, puisque d’après eux, son sexe n’avait eu aucun problème. Seulement, les nerfs ont été atteints. Mais, lorsque je l’ai vu ce matin, j’ai senti qu’il était dans l’agonie, je suis sortie de la salle d’hospitalisation, puisque je ne pouvais pas me retenir, je l’ai laissé avec les hommes. Quelques minutes après, on m’a appelé pour me dire qu’il a rendu l’âme », avait expliqué Mme Hawa Korbonya Diallo quelques heures après la mort de son fils.

Ainsi, Habibatou Diallo avait été interpellée et conduite au commissariat central de Labé pour être entendue dans cette affaire. Elle y avait été libérée après quelques jours de garde à vue. Mais, apparemment, de nouveaux éléments à charge contre elle ont été trouvés au cours de l’enquête. Et, elle a finalement été mise aux arrêts, inculpée de meurtre et conduite en détention à la maison centrale de Labé.

Patrice Koman Koivogui, substitut du procureur de Labé

« La mise en cause est placée sous mandat de dépôt ; et, à l’état actuel, son interrogatoire se poursuit devant le juge d’instruction. Dans les jours avenir, son dossier sera communiqué au parquet. Et, de là, on pourra se situer sur son sort », a confié Patrice Koma Koivogui, le substitut du procureur de la république près du tribunal de première instance de Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS