KKT Royal : en conflit avec leur direction, les travailleurs sollicitent l’appui du maire de Matoto

Plusieurs travailleurs de l’entreprise KKT Royal ont pris d’assaut les locaux de la mairie de Matoto, ce lundi 15 novembre 2021. Ils sont venus solliciter le soutien des autorités communales dans le bras de fer qui les oppose à leur employeur, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Les relations sont tendues actuellement entre la direction de KKT Royal (une entreprise qui fabrique du savon et des bonbons) et ses employés. Il y a quelques jours, les travailleurs ont adressé une plateforme revendicative à leur employeur pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie. N’ayant pas obtenu de réponse, ils ont décidé de se mobiliser ce lundi matin pour se rendre à la mairie de Matoto (commune dans laquelle se trouve l’entreprise) et solliciter le soutien des autorités communales.

Mamadou Monchon Bangoura, assistant de gestion de stock à l’entreprise KKT Roayl

« Dans un premier temps, nous avons dit de payer les embauchés à hauteur de 90 000 par jour et les travailleurs temporaires à hauteur de 60 000 par jour. Ensuite, il y a certains parmi nous qui travaillent de 9h à 20h et d’autres de 9h à 21h. Pourtant, le Code du travail dit que l’employé doit faire 8h de travail par jour. Donc, nous avons dit que toutes les autres heures que nous faisons méritent d’être rémunérées comme des heures supplémentaires. Nous avons demandé aussi l’engagement de tous ceux qui ont rendu service à l’entreprise pendant deux ans.

Parce que si six mois après son arrivée dans ton entreprise, si tu trouves que le travailleur n’est pas apte à faire ton travail, tu le libères. Mais si tu le gardes, cela veut dire qu’il est apte à faire ton travail, donc tu as l’obligation de l’intégrer officiellement. Chose qui n’a pas été faite. Nous avons également demandé l’assistance maladie, ça n’a pas été fait. Nous ne sommes pas traités au même titre que les Pakistanais qui travaillent dans l’usine. Quand les Pakistanais proposent qu’on renvoie un employé, on le renvoie.

Donc, nous nous trouvons marginalisés. Monsieur le maire, je m’incline devant votre sagesse et votre grandeur. Vous êtes la première autorité de Matoto, qui a les prérogatives de faire sortir cette population de la souffrance dans laquelle elle vit. Nous comptons sur vous pour nous aider à sortir de ce problème », a déclaré Mamadou Monchon Bangoura, assistant de gestion de stock à l’entreprise KKT Royal.

Mamadouba Toss Camara, Maire de la commune de Matoto

En réponse, le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Tos Camara, a salué la démarche des employés de KKT Royal. Il a ensuite promis de s’impliquer pour chercher à trouver solution à ce problème. « Nous sommes vraiment très émus du fait que vous vous êtes déplacés pour venir sans casser, sans crier, plaider dans l’enceinte de la commune pour une cause que je juge normale.

Il est bon de réclamer, c’est normal, c’est légitime. Nous, nous sommes là pour vous, vos soucis sont nos préoccupations. Je pense que vous avez une section syndicale, celle-ci va se joindre à la mairie. Nous allons prendre toutes les dispositions ensemble utiles pour que vos revendications soient sur la table avec vos responsables pour qu’on puisse discuter point par point », a dit l’autorité communale, tout en appelant les travailleurs à la retenue.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com 

Tel : +224 622 07 93 59 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS