Pêche : la ministre Charlotte Daffé visite les ports artisanaux de Conakry (avec vidéo)

Madame Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime

La nouvelle ministre de la Pêche et de l’économie maritime a visité ce mercredi, 17 novembre 2021, les ports artisanaux de Conakry. Charlotte Daffé est allée s’enquérir des réalités sur le terrain, afin de prendre les bonnes décisions permettant de résoudre les problèmes qui assaillent le secteur.

A la tête d’une forte délégation, Mme Charlotte Daffé a commencé sa tournée par le port de pêche de Boulbinet. Elle s’est ensuite rendue successivement aux ports de Téminétaye, de Dixinn, de Bonfi et de Kaporo. Partout, la ministre de la Pêche et de l’économie maritime a fait un constat et a échangé avec les acteurs sur le terrain sur leurs conditions de travail et les difficultés qu’ils rencontrent. Ce qui lui a permis de relever plusieurs problèmes, notamment d’ordre administratif et infrastructurel.

Madame Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime

« Le constat est quand même un peu alarmant. On a commencé par le port de Boulbinet, où l’état d’insalubrité a atteint le sommet. A Bonfi et au niveau de tous les ports qu’on a visités, c’est à peu près la même chose. Il y a aussi un problème sur la gestion des comités des départements des débarcadères, puis il y a un manque d’infrastructures qui est là, la vétusté des infrastructures. Donc, je pense qu’il y a beaucoup de choses à revoir », a déclaré la ministre, au terme de sa tournée.

Madame Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime

Charlotte Daffé annonce que son département va analyser tous ces problèmes afin de prendre les mesures idoines pour y faire face efficacement. « On ne peut pas prendre de dispositifs à chaud comme ça. Mais, ce qu’on peut faire, c’est de redynamiser les CDD, de revoir les infrastructures et puis essayer d’analyser tout ce qu’ils ont posé comme problèmes pour prendre les mesures qu’il faut. Il y a quand même des choses à améliorer. Et on va essayer de trouver des solutions et voir comment aider la communauté », assure la ministre.

Dans tous les ports visités, les travailleurs ont exprimé un sentiment de frustration. Certains brandissaient des pancartes et des banderoles pour dénoncer la gestion de ces lieux par les Comités de développement des débarcadères (CDD). Une question qui n’a pas échappé à l’attention de la nouvelle la ministre de la Pêche et de l’économie maritime. Même si les membres des CDD ne sont pas désignés par le ministère, elle promet de se pencher sur cette autre préoccupation.

« Les responsables des ports artisanaux ne sont pas choisis par le département. Les membres des CDD sont choisis par la communauté eux-mêmes. Mais, le département doit envoyer des gens sur le terrain pour superviser les CDD (Comités de développement des débarcadères). Ce qui fait défaut aujourd’hui, j’avoue qu’il y a un manque de supervision de la part du département. Mais ça, c’est quelque chose qui va être corrigé très rapidement. Redynamiser les CDD, fait partie de nos priorités », a fait savoir Mme Charlotte Daffé.

 

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com.

Tel: +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS