Désignation des membres du CNT : premier accord trouvé entre les acteurs politiques

C’est une avancée qui devrait faciliter le choix des représentants de la classe politique au Conseil national de la transition (CNT). Au cours d’une réunion tenue ce jeudi, 18 novembre 2021, dans un réceptif hôtelier de Conakry, les représentants des différentes coalitions politiques sont parvenus à s’entendre sur les critères devant leur permettre de désigner les quinze personnes qui vont les représenter au sein de l’organe législatif. C’est en tout cas l’annonce faite par Dr Ousmane Doré, président du parti MND, au sortir de la rencontre.

« La classe politique ici présente, dans son ensemble, s’est entendue sur un certain nombre de critères. Vous savez, 15 places pour 181 membres, ce n’est pas facile encore pour une classe politique très diverse. Alors, ce qui était important pour nous aujourd’hui, c’est comment on désigne et le mode de désignation. Deux autres réunions sont prévues pour parachever la désignation des 15. Ce que nous allons vous affirmer et aux autorités de la transition, c’est que les 15 seront désignés à temps et par consensus. Tel a été l’objet de cette réunion avec l’esprit convivial », a déclaré ce candidat malheureux à la présidentielle du 18 octobre 2020.

Le président du MND ajoute que cette rencontre a permis aussi aux acteurs politiques de s’entendre sur la nécessité de mettre de côté les ambitions des uns et des autres pour former un ensemble cohérent. « Je peux vous assurer ici que nous sommes tombés d’accord sur cette nécessité de l’union sacrée de la classe politique. Ça ne sera plus comme avant, il s’agit aujourd’hui d’imprimer une nouvelle dynamique qui fera que le peuple de Guinée fera confiance à la classe politique. Nous n’avons pas eu besoin de médiateur étranger pour faire ce rassemblement. Nous avons fait ce rassemblement pour créer même un espace d’échanges et de dialogue avec les autorités de la transition, qui ont déjà donné des orientations claires sur la conduite de la transition », a laissé entendre Dr Ousmane Doré.

Selon lui, la classe politique va faire des propositions et des recommandations pour accompagner les autorités « pour une sortie honorable, une sortie judicieuse de cette transition par l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes ».

Mamadou Laafa Sow et Yaya Petel Diallo pour Guineematin.com

Tel: +224622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS