Boundouka Condé, nouveau gouverneur de Faranah : « j’exigerai la rigueur, la discipline… »

 

Au lendemain de sa nomination à la tête du gouvernorat de Faranah, le général à la retraite Boundouka Condé a été installé dans ses fonctions. La cérémonie a eu lieu hier, jeudi 18 novembre 2021, en présence de l’ensemble des autorités et de nombreux habitants de la ville. A cette occasion, le nouveau gouverneur de Faranah a annoncé les grandes lignes de sa mission, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est le colonel Malick Diakité, qui a pris les rênes du gouvernorat de Faranah au lendemain de la prise du pouvoir par le CNRD, qui a cédé la place au général de brigade à la retraite Boundouka Condé. Une occasion mise à profit par le gouverneur sortant, qui vient d’être nommé commandant de la troisième région militaire de Kankan, pour remercier le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, pour la confiance placée en lui. Il a ensuite invité les cadres du gouvernorat de Faranah et l’ensemble des populations de la région, d’accompagner son successeur pour la réussite de sa mission.

« Bien qu’il soit de Faranah, je vais m’acquitter d’un autre devoir, celui de vous le confier et vous demander de l’accompagner. Je prie Dieu de lui donner la force d’aider Faranah. Si vous l’aidez, il va réussir sa mission. Quant à vous, les cadres du gouvernorat, ce que vous avez fait pour moi, faites le triple pour le gouverneur entrant pour qu’il réussisse sa mission. Je veux voir Faranah développé parce que Faranah est la ville qui a vu naître le premier président de la République de Guinée, celui qui a donné l’indépendance à ce pays. Donc, je vous prie d’accompagner mon ami Boundouka pour qu’il réussisse », a dit le colonel Malick Diakité.

De son côté, le nouveau gouverneur de Faranah a exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour lui avoir confié la responsabilité de gérer cette région, dont il est originaire. Pour réussir cette mission, l’ancien chef d’état-major de l’armée de terre annonce qu’il va associer l’ensemble des acteurs concernés dans la conception et la réalisation de tous les projets se trouvant dans le cadre de la compétence de la région en matière administrative.

« Ainsi, les démembrements de l’Etat, placés sous ma responsabilité, constitueront le fer de lance de toute stratégie socio-économique basée sur l’entente des populations. Il ne sera guère possible alors dans ce cas d’entreprendre quoi que ce soit qui puisse nuire à la quiétude sociale sur laquelle reposeront les différentes luttes contre la pauvreté. Le destin commun qui nous lie est un lien fort qui doit renforcer l’unité de tous les Guinéens. Pour cela, nous devons tous tendre vers une même volonté, un même objectif, pour faire de notre région le fleuron de la République en matière d’agriculture, d’élevage, des mines, de sécurité, de l’enseignement et de la prévention en matière de santé, entre autres.

Si nous devons bâtir notre région, nous devons le faire avec des idées nouvelles, empreintes de bon sens et de dévouement, au travail débarrassé de toute forme de complexe. L’encouragement de toutes les initiatives allant dans le sens de la cohésion sociale et surtout de l’essor économique sera privilégié pour augmenter l’implication de tous et de chacun au développement de notre région. C’est pourquoi, encore une fois, nous devons tous avoir en ligne de mire l’exercice probant de nos responsabilités à unir nos forces pour poser des jalons de développement de notre région », a indiqué le général à la retraite Boundouka Condé, qui compte bâtir son action sur la rigueur et la discipline.

« Dans la gestion quotidienne de nos populations, j’exigerai la rigueur, la discipline et la persévérance. Chaque citoyen doit se sentir concerné par la marche générale des administrations dans le sens d’une démocratie participative. À l’avenir, nous devons garder à l’esprit la nécessité de réduire l’inégalité entre les villes et les villages dans le partage des outils infrastructurels, de la richesse, etc. Les différentes conjectures qui ont opposé les fils de notre région pour différentes raisons ne pourront désormais prospérer.

Nous devons les bannir au quotidien dans nos mœurs. L’espérance qui doit guider nos pas devra aussi tenir compte des nombreux défis à relever pour donner à nos populations, les raisons de garder espoir d’avoir une vie meilleure. Les aspérités de toute forme de politiques socio-économiques concernant notre région doivent également intégrer les préoccupations de nos populations, en vue de leur procurer, à travers nos efforts conjugués, un mieux-être auquel elle aspire », a fait savoir le nouveau gouverneur de la région administrative de Faranah.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel : 620241513/660272707

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS