Composition du CNT : le PUP, ancien parti au pouvoir, fait cavalier seul

Jean Paul Sarr, secrétaire général permanent du PUP

Le Parti de l’unité et du progrès (PUP) n’est pas concerné par les démarches en cours en vue de créer une unité d’action de la classe politique pour faciliter la désignation de ces quinze représentants au CNT. L’ancien parti au pouvoir, qui fait cavalier seul dans ce processus, a déposé une liste de deux candidats ce vendredi, 19 novembre 2021.

C’est Jean Paul Sarr, secrétaire général permanent de la formation politique, qui est allé déposer les dossiers au ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes. L’ancien ministre de l’Agriculture, de l’élevage, des eaux et forêts justifie cette démarche par le fait que le PUP n’a pas été associé aux concertations en cours au sein de la classe politique.

Jean Paul Sarr, secrétaire général permanent du PUP

« Le PUP est venu déposer la liste de ses deux candidats pour le Conseil national de la transition. Nous n’avons pas reçu l’invitation d’un quelconque parti politique pour débattre de cette question. Et puisque nous sommes souverains, nous avons estimé qu’il est normal pour nous de venir déposer nos candidatures. L’idéal serait qu’on puisse s’entendre avec les autres et faire une liste commune, mais tel n’a pas été le cas », a-t-il déclaré.

Jean Paul Sarr indique que les deux candidats du PUP ont été choisis sur la base d’un certain nombre de critères, dont l’engagement militant, la moralité, le professionnalisme et l’amour de la patrie. « Parce que si on doit se retrouver dans une enceinte comme le CNT, il faut pouvoir défendre l’intérêt du pays et non un intérêt égoïste », a dit l’ancien ministre de Lansana Conté.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS