Mashoud Barry des personnes vulnérables : « le choix de nos représentants au CNT est déjà fait »

Mashoud Barry, présidente de l’Organisation de Secours aux Handicapés-Guinée (OSH-Guinée)

Comme on le sait, l’actualité guinéenne est dominée actuellement par le choix des personnes qui devraient représenter les différentes structures au Conseil national de la Transition (CNT). Un peu partout, on remarque des difficultés et même des dissensions au sein des structures. Chez les organisations en charge de la protection des droits des personnes handicapées, madame Mashoud Barry avait confié à un journaliste de Guineematin.com que tout s’est très bien passé, avant de reconnaître que le choix n’a pas été accepté par d’autres structures.

Tout au long de l’entretien qu’elle a accordé à notre reporter ce vendredi, 19 novembre 2021, au siège de son ONG, à Sonfonia Centre, dans la commune de Ratoma, la présidente de l’Organisation de Secours aux Handicapés de Guinée (OSH-Guinée) a gardé secret sur l’identité des personnes désignées.

Selon la charte de la transition, les personnes handicapées désigneront deux personnes sur les 81 qui composeront le Conseil National de la Transition (CNT). À en croire madame Mashoud Barry, c’est à travers un vote que le choix de ces deux personnes a été effectué. 

« Au niveau des personnes handicapées, il y a eu une rencontre des trois faîtières et d’autres organisations indépendantes qui œuvrent dans la promotion de défense des droits des personnes handicapées. La rencontre a eu lieu au siège de la Fédération guinéenne des personnes handicapées (féguipah). A l’issue d’un vote, nos deux représentants ont été choisis et le document a bien été déposé au niveau du ministère de l’Administration  du territoire et de la décentralisation », a-t-elle indiqué.

Au-delà du genre, la présidente de l’Organisation de Secours aux Handicapés de Guinée a expliqué que le choix de ces deux personnes a été basé sur des critères clairs avec la participation des faîtières de l’intérieur du pays. « Avant de passer au vote, des critères ont été établis. Déjà, il fallait tenir compte du genre. Puisque ce sont deux personnes, il fallait prévoir un homme et une femme. Pour les autres critères, on s’est dit que l’intéressé devait être actif, qu’il ne soit pas malhonnête et qu’il ait une vision de défendre tout le monde sans distinction. les candidats devaient savoir qu’ils doivent y aller pour vraiment défendre toutes les personnes handicapées. Et quand je vous dis les faîtières, sachez que certaines se trouvent à l’intérieur du pays. Le choix à leur niveau était une cuisine à eux et ils ont tenu compte de l’avis de tout le monde. C’est le résultat qui a conduit au choix des deux personnes devant nous représenter au CNT. On n’a pas tenu compte du critère d’expérience parce que ce critère est éliminatoire », a expliqué madame Mashoud Barry.

À rappeler que Dr Morlaye Camara, le président de la Fondation pour le Secours et l’Intégration Sociale des Albinos en Guinée a déjà dénoncé l’exclusion des albinos dans le choix de ceux qui doivent aller au CNT.

« Après la publication de la charte de la transition, les personnes handicapées ont compris que c’est à eux qu’on s’adresse, parce que nous, nous ne sommes pas handicapés. Et, c’est là que le ministère aussi s’est laissé affaiblir. Je suis allé leur dire : vous avez différentes catégories de personnes vulnérables avec la loi sur les albinos qui a été votée au mois de mars et promulguée par le chef de l’Etat au mois d’avril.

Vous devez distinguer. Quand il y a maintenant quelque chose à faire au niveau des personnes vulnérables, vous devez immédiatement séparer les albinos des personnes handicapées. Mais, si vous réunissez les deux et vous dites de désigner des représentants, ça sera difficile parce que les handicapés ne comprendront pas qu’est-ce qu’on est partis chercher à leur niveau. Et, c’est ce qui est malheureusement arrivé ».

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS