Retraite gouvernementale dans un camp militaire : « ce n’est pas opportun », selon Dr Zoutomou

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, Président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP)

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou n’approuve pas la tenue de la retraite du gouvernement de la Transition dans un camp militaire. Le président de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP) estime que cette démarche n’est pas opportune. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce samedi 20 novembre 2021.

Deux jours après avoir tenu son premier Conseil des ministres, le gouvernement Mohamed Béavogui a entamé une retraite de deux jours, ce samedi. La rencontre se tient au camp de Kalia, la base du Groupement des Forces spéciales (l’unité d’élite de l’armée guinéenne qui a renversé le président Alpha Condé), dans la préfecture de Forécariah. Une démarche qui suscite des interrogations chez Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou. Le président de l’UDRP ne voit pas l’opportunité d’habiller des ministres civils en tenue militaire pour les envoyer en retraite dans un camp.

« Je ne sais pas ce qu’on est en train de rechercher. Il semble que c’est du team building, c’est-à-dire former l’esprit d’équipe. Mais moi, je crois qu’on n’a pas forcément besoin de recourir à des pratiques militaires pour créer un cadre de travail en équipe. Je sais que dans l’armée, ça se fait, mais c’est une question de maillon et je crois que l’esprit de travail en équipe, c’est d’abord un travail mental. Maintenant, qu’on soit en haillon ou bien qu’on soit dans un domaine privé ou en isolement, une fois qu’on a à l’idée de pouvoir travailler en synergie avec d’autres personnes, on n’a pas besoin de discipline militaire pour ça.

Peut-être que c’est leur façon de faire et on va voir ce que ça va donner. Sinon, ça me rappelle bien l’époque où on envoyait les cadres à l’école militaire. Ceux qui faisaient l’université passaient dans les camps militaires pour un mois. Mais, cela n’a pas développé l’esprit d’équipe. Donc, pour moi, cette retraite dans ce camp n’est pas opportune. On n’a pas besoin d’envoyer des gens dans un camp militaire pour leur inculquer la notion de travail en équipe », a déclaré le leader de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès, parti membre de l’ANAD.

Pour lui, même s’il faut faire une retraite gouvernementale, il y a d’abord un travail préalable à faire. « Dans un gouvernement, chacun a un domaine. Je pensais que le travail devrait se faire au niveau des départements ministériels. Que ces conclaves soient d’abord organisés au niveau des départements ministériels et ensuite qu’on recense dans un ordre de priorité les questions.

Une fois que cela est répertorié au niveau de chaque département, vous pouvez trouver un cadre où on consolide toutes ces questions pour en faire un programme de transition. Je ne sais pas si dans les départements les gens ont eu à se pencher sur ces questions avant, mais je pense qu’il faut travailler sur les feuilles de route et les présenter de façon ordonnée », a dit Dr Zoutomou Kpohomou.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS