Décès de M’mah Sylla, violée par des médecins : le gouvernement donne une instruction à la ministre de la Justice

Le Premier ministre, Mohamed Béavogui, en compagnie du Secrétaire général de la présidence, Colonel Amara Camara

Le gouvernement a réagi suite au décès de M’mah Sylla, une jeune fille de 25 ans, violée il y a quelques mois par des médecins, à Conakry. Dans un communiqué publié ce dimanche soir, 21 novembre 2021, à la télévision nationale, le Premier ministre, au nom du président du CNRD, a adressé les condoléances de son gouvernement à la famille éplorée et au peuple de Guinée.

Par la même occasion, Mohamed Béavogui a annoncé avoir donné une instruction à la ministre de la Justice, allant dans le sens de faire la lumière sur cette affaire. « Le gouvernement a instruit madame la ministre de la Justice, garde des sceaux, à prendre toutes les mesures pour accélérer l’enquête en cours pour que les coupables répondent de leur forfaiture ».

De son côté, le parquet du tribunal de première instance de Mafanco a communiqué sur l’évolution de ce dossier. Il a fait savoir que trois des quatre médecins mis en cause dans cette affaire ont été inculpés depuis octobre dernier pour des faits de de Viol, avortement, admission de substances nuisibles, risques causés à autrui et complicité.

« Le magistrat instructeur, après l’interrogatoire sur les faits mis à leur charge, a pris la décision de placement en détention provisoire des inculpés Patrice Lamah, Daniel Lamah et Sebory Cissé. Ils sont tous détenus à la maison centrale de Conakry depuis le 14 octobre 2021. Le nommé Célestin Millimono, en fuite, est effectivement recherché », a indiqué le procureur par intérim, Alsény Bah, tout en rassurant le peuple de Guinée « que justice sera rendue ».

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS