L’émissaire du CNRD aux jeunes de l’axe : « la Guinée ne peut pas bouger sans l’axe »

Mohamed Lion Bangoura, émissaire du CNRD


L’émissaire du CNRD auprès des communautés s’est rendu hier, samedi 20 novembre 2021, à Bambéto, pour rencontrer les jeunes de l’axe. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur la paix et l’unité nationale que Mohamed Lion Bangoura a entamée au lendemain de la prise du pouvoir par l’armée guinéenne. Il en a profité pour rassurer ces jeunes, stigmatisés depuis plusieurs années, de la volonté des nouvelles autorités de les impliquer dans tous les programmes de développement du pays, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

 

« Nous sommes venus voir les jeunes de l’axe pour leur dire merci pour tout le soutien qu’ils ont pour le CNRD et le colonel Mamadi Doumbouya. Après cela, j’aimerais dire à la jeunesse de l’axe qu’il n’y aura pas de décisions en République si vous ne faites pas partie. Nous voulons qu’à chaque action gouvernementale, que ça soit un recrutement dans l’armée ou à la Fonction publique, que la jeunesse de l’axe fasse partie. Nous vous reconnaissons, en tant que jeunes de Guinée.

 

C’est pour vous dire que la Guinée ne peut pas bouger sans l’axe, on ne peut pas parler d’unité nationale sans l’axe, on ne peut pas parler de réconciliation sans l’axe. Les jeunes de l’axe vous êtes libérés. Hier, vous étiez marginalisés, il y a certains parmi vous qui ont fui ce pays pour aller à Dakar, à Bissau, en Europe par la mer. Revenez tous en Guinée, vous avez votre place en République de Guinée », a déclaré Mohamed Lion Bangoura, devant de nombreux jeunes mobilisés devant le cimetière de Bambéto pour écouter son message.

 

Tout en réitérant la volonté des autorités de la Transition de rendre justice à toutes les victimes des violences d’Etat enregistrées ces dernières années en Guinée, l’émissaire du CNRD a invité les jeunes de l’axe au pardon et à la réconciliation. « Il faut que le peuple s’écoute, qu’on se regarde les yeux dans les yeux et qu’on se dise la vérité. A toutes les victimes, que ça soit les victimes de Bambéto, de N’Zérékoré, de Siguiri, … nous appelons tout le monde au pardon. Il faut que nous nous acceptions pour qu’on puisse vivre dans l’unité et dans la cohésion », a dit M. Bangoura.

 

De leur côté, les jeunes de l’axe ont exprimé leur satisfaction par rapport au déplacement de l’émissaire du CNRD pour les rencontrer. Ils en ont profité pour adresser quelques doléances aux nouvelles autorités du pays. « Nous sommes très satisfaits de la venue de M. Mohamed Lion Bangoura chez nous. Nous remercions pour ce déplacement et nous remercions aussi le CNRD et son président, Colonel Mamadi Doumbouya, de l’avoir mandaté pour venir nous rencontrer.

 

Le président de la République nous a fait comprendre qu’il est là pour tous les Guinéens. Nous l’exhortons de faire en sorte que justice soit faite sur les tueries de nos camarades et nos frères qui sont enterrés au cimetière de Bambéto. Nous sollicitons aussi son aide en faveur des parents de ces jeunes tués, dont certains sont devenus aujourd’hui des mendiants. Parce que parmi ceux qui sont morts, certains étaient des ouvriers, d’autres des conducteurs de taxis motos, ce sont eux qui assuraient la dépense de leurs familles. Aujourd’hui, ces familles n’ont aucun soutien », a dit Boubacar Diallo, alias Grenade, jeune leader de l’axe.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com 

Tel : +224 622 07 93 59 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS