Décès de M’mah Sylla : manifestation des femmes à Labé pour réclamer justice

Evacuée à Tunis de suite de viol et d’intervention chirurgicales mal faites dans des cliniques médicales à Conakry, M’mah Sylla a succombé samedi dernier. Et, la nouvelle de sa mort a suscité une vague d’indignation en Guinée. D’ailleurs, en dépit de la volonté des autorités d’accélérer les enquêtes dans cette affaire, des voix se lèvent déjà pour réclamer justice pour cette jeune fille. Et, c’est dans cette dynamique que des femmes ont battu le pavé ce lundi, 22 novembre 2021, dans la ville de Labé (en Moyenne Guinée), rapporte Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

Parties du rond-point Thinkisso (point de départ de la manifestation), ces femmes, munies de banderoles et de pancartes, ont battu le pavé jusqu’au gouvernorat où elles ont tenues un discours devant les autorités. Tout au long de leur trajet, elles scandaient des slogans comme : « Plus jamais ça ! Justice pour M’mah Sylla ! ». Ceci, pour aussi dénoncer les violences femmes dans notre pays.

Mariama Ciré Diallo, porte-parole des manifestantes

« Nous réclamons justice pour M’mah Sylla. Cette jeune femme qui a été violée à mainte reprise, torturée, assassinée par des médecins qui étaient censé l’aider à retrouver sa santé. Je me demande si ces médecins ont étudié le métier avant de l’exercer. Car, au lieu de la soigner, ils lui ont ôté cruellement la vie. Même un animal, à plus forte raison un humain, ne mérite un tel sort. C’est pour cette raison que nous femmes, filles de Labé, condamnons fermement ce crime odieux et réclamons justice pour M’mah Sylla, ainsi que toutes les autres victimes silencieuses qui fuient les regards de la société par ce qu’elles sont nombreuses. Monsieur le gouverneur de Labé, les filles et femmes de Labé ici présentes demandent que les auteurs de ce viol, de cette torture et cet assassinat soient punis à la hauteur de leur forfaiture afin qu’ils servent d’exemple aux autres qui veulent faire la même chose à l’ombre, mais qui ne sont pas démasquer pour le moment. C’est pourquoi, à travers vous, monsieur le gouverneur, nous demandons au colonel Mamady Doumbouya de mettre fin à ces crimes odieux. Justice pour M’ma Sylla et justice pour toutes ces filles ou femmes victimes de viol », a déclaré Mariama Ciré Diallo, porte-parole des manifestantes.

En réponse, le gouverneur de la région administrative de Labé a tenu à rassurer les manifestantes que la justice sera rendue dans cette affaire.

Colonel Robert Soumah, gouverneur de la région administrative de Labé

« C’est vraiment dommage ! Je suis de cœur avec vous et nous partageons la peine avec vous. Nous sommes censés se protéger, se soigner au près des médecins. Mais, si ce sont ces médecins même qui s’adonnent à ces genres de pratiques, vraiment ça laisse à désirer. Mais, voilà ce qu’on peut vous dire : rentrez, l’affaire est au niveau de la justice. Le premier ministre chef du gouvernement a instruit la ministre de la justice garde des sceaux à booster les choses pour que le procès puisse se faire dans les meilleures conditions », a dit Colonel Robert Soumah, le gouverneur de la région administrative de Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS