Quelques jours après son décès, M’mah Sylla a regagné sa dernière demeure. La jeune fille de 25 ans, qui est décédée à la suite d’un viol et d’un avortement commis par des médecins, a été inhumée ce mercredi, 24 novembre 2021, au cimetière d’Entag-Nord, en banlieue de Conakry. La levée du corps a eu lieu dans la matinée, à l’hôpital sino-guinéen de Kipé, où plusieurs autorités du pays, des activistes des droits de l’homme et de nombreux citoyens se sont mobilisés pour rendre un dernier hommage à la défunte, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Aïcha Nanette Conté, ministre de la promotion féminine de l’enfance et des personnes vulnérables

Le gouvernement était représenté à la cérémonie par la ministre de la Promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, Aïcha Nanette Conté. Elle a mis l’occasion à profit pour réitérer la détermination des autorités à faire en sorte que justice soit faite dans cette affaire. « Ce dossier est déjà instruit et il suit son cours. Nous demandons à la famille et aux proches (de la défunte) de faire confiance à la justice, nous les rassurons que justice sera rendue. Toute la lumière sera faite sur ce dossier. La justice y travaille. Nous allons tous être patients et suivre le cours normal de la procédure. Il ne faut pas aller trop vite en besogne. Lentement mais sûrement, ce serait fait pour elle, mais aussi toutes les autres victimes », a dit la ministre.

 

En attendant l’issue de la procédure judiciaire, la famille de M’mah Sylla se dit réconfortée par l’intérêt que les autorités guinéennes et de nombreux citoyens accordent à cette affaire. Au nom de la famille, Alpha Amadou Diallo a remercié tous ceux qui ont apporté un soutien de quelque nature que ce soit à M’mah Sylla et ses parents dans ces moments difficiles.

Alpha Amadou Diallo, représentant de la famille de M’mah Sylla

« Je voudrais, au nom de la famille de M’mah Sylla, vous remercier chaleureusement pour votre présence, pour votre accompagnement à notre fille, morte dans la douleur et la cruauté. Ça a été une dure épreuve pour sa famille. Mais, la consolation de la famille de M’mah Sylla est très grande et très forte. Vous avez été très nombreux à lui rendre visite à l’hôpital. Notre consolation est surtout plus grande et plus forte après la visite de haut niveau de son Excellence monsieur le Président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya, qui a effectué le déplacement au chevet de M’mah Sylla pour lui remonter le moral et lui donner le sourire. M’mah Sylla avait choisi de rester parmi nous, au milieu des siens qu’elle aimait tant. Malheureusement, au-delà de tous les efforts, nous ne pouvons pas la garder parmi nous comme nous l’aurions voulu. Chers invités, la famille et tous les parents que je représente ici, vous adressent leurs sincères remerciements », a dit M. Diallo.

 

A rappeler que M’mah Sylla est décédée samedi dernier, 20 novembre 2021, à Tunis (Tunisie), où elle était évacuée pour des soins. Après le viol dont elle a été victime il y a quelques mois dans une clinique située à Entag (en banlieue de Conakry), la jeune fille a subi 7 interventions chirurgicales. La première opération a été faite par les médecins qui ont abusé d’elle dans le but d’interrompre la grossesse qu’elle a contractée après avoir été violée.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com 

Tel: + 224 622 07 93 59 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin