Transition en Guinée : la classe politique veut un cadre de dialogue avec le CNRD

Les acteurs politiques guinéens souhaitent avoir un dialogue avec le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Ils comptent écrire à la junte militaire au pouvoir pour solliciter la mise en place de cadre qui permettra de discuter sur la conduite de la transition en cours. L’annonce a été faite à l’issue d’une rencontre de la plateforme de la classe politique, tenue ce vendredi 3 décembre 2021, à Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Même s’ils n’ont pas réussi à s’entendre sur une liste commune de leurs représentants au CNT (Conseil national de la transition), les acteurs politiques guinéens gardent l’espoir de pouvoir mettre en place une union sacrée. C’est dans ce cadre qu’ils se sont une nouvelle fois réunis ce vendredi, dans un réceptif hôtelier de Conakry. « La plateforme des partis a estimé qu’il fallait maintenir le cap sur l’union sacrée de la classe politique que nous avons engagée le 18 novembre dernier.

Et c’est pourquoi, elle a décidé d’ouvrir cette plateforme à toutes les coalitions politiques du pays et même les partis qui ne sont pas encore constitués en coalition. L’objectif, c’est d’amener toutes les parties prenantes dans cette transition, je veux parler de la classe politique, à s’unir pour engager le CNRD dans la marche de cette transition que nous voulons réussir, à savoir, une transition apaisée et inclusive », a déclaré Dr Ousmane Doré, président du MND et modérateur de la rencontre.

Il annonce qu’après la mise en place de cette « union sacrée », la classe politique guinéenne va écrire au CNRD pour solliciter la mise en place d’un cadre de dialogue, permettant de discuter sur la conduite de la transition en cours. « Vous avez en face de vous une plateforme de la classe politique guinéenne qui entend parler au nom des acteurs politiques, qui entend avoir des recommandations pour le CNRD dans le cadre de cette transition. Et cela se fera à travers des décisions qu’on a essayé de prendre aujourd’hui.

La première, c’est d’écrire aux autorités de la transition pour leur faire connaître les démarches en cours par les acteurs politiques de s’unir, de répondre à l’appel au rassemblement que le CNRD même a lancé au peuple de Guinée. En tant que classe politique, nous avons le devoir de nous rassembler d’abord. Donc, nous allons demander dans cette lettre qu’il y ait un pont de dialogue. Un cadre de concertation va être défini permettant à la classe politique de faire des recommandations judicieuses sur tous les sujets concernant la bonne marche de la transition.

Nous avons passés le temps au cours de cette réunion, à esquisser de certaines de ces thématiques y compris la durée de la transition, les questions d’audit, la question du fichier électoral, les textes constitutionnels, toutes ces questions sur lesquelles la classe politique va avoir un avis et pourrait aussi échanger avec le CNRD pour effectivement trouver des points de convergence », a fait savoir Dr Ousmane Doré, précisant que l’objectif est de réduire tous les partis politiques du pays au sein de cette plateforme.

A noter que le RPG Arc-en-ciel (l’ancien parti au pouvoir) et la CORED (la coalition politique dirigée par Mamadou Sylla) n’ont pas pris part à cette rencontre.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com.

Tel: +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS