Des militants du RPG arc-en-ciel préviennent : « si Doumbouya veut bien conduire cette transition, il a intérêt de libérer Alpha Condé »

Réunis au sein du Forum National pour la Libération du Président Alpha Condé (FONAL PRAC), des militants et sympathisants du RPG arc-en-ciel se sont mobilisés ce samedi, 11 décembre 2021, devant le siège national de leur parti pour manifester leur soutien à leur champion historique (Pr Alpha Condé, renversé du pouvoir le 05 septembre dernier par un coup d’Etat militaire).

Mais, cette manifestation en faveur de la libération d’Alpha Condé a été très vite dispersée par les forces de l’ordre. Les agents ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les groupuscules qui avaient commencé à se former devant le siège. Mais, cette intervention des forces de l’ordre n’entend pas freiner l’élan du FONAL PRAC. Car, ses militants promettent de manifester jusqu’à la « libération totale » d’Alpha Condé. Certains menacent même de troubler la quiétude de la Transition en cours dans le pays si le CNRD ne libère pas Alpha Condé, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Visiblement, l’intervention des forces de l’ordre pour disperser la manifestation de ce samedi n’a fait que galvaniser les jeunes FONAL PRAC. Car, après avoir inhalé du gaz lacrymogène dans la matinée, ces militants et sympathisants du RPG arc-en-ciel promettent de poursuivre le combat pour la libération du président déchu, Alpha Condé. Et, pour Mamoudou Troré, un des militants qui ont répondu à l’appel à manifester, ils ne vont pas descendre dans la rue pour faire passer leur message aux autorités. Mais, il assure que le colonel Mamadi Doumbouya a intérêt à libérer Alpha Condé s’il veut mener à bien la Transition en cours en Guinée.

« Depuis hier, nous avons reçu des SMS par rapport à la  rencontre de ce matin. Tout le monde sait que celui qui est arrêté (Alpha Condé) est notre champion. C’est pourquoi nous nous sommes réunis ici pour attirer l’attention de la communauté internationale sur cette situation. Si nous n’avons pas accès à lui, c’est qu’il est en prison comme ça. C’est pourquoi on réclame sa libération définitive. Mais, si le colonel Mamadi Doumbouya a décidé d’avoir le mandingue au dos, le mandingue aussi est prêt aujourd’hui à le répondre. S’il (le colonel Mamadi Doumbouya) ne le libère pas, nous n’allons pas sortir dans la rue pour jeter des cailloux pour ça. Parce que Mamadi Doumbouya est l’un des nôtres. Mais, au contraire, nous comptons multiplier les démarches pour obtenir gain de cause. Alpha Condé n’est qu’un père pour lui. Et, moi je suis son jeune frère. Tous ses frères et sœurs lui demandent de libérer le vieux. Et, si Doumbouya veut bien conduire cette transition, il a intérêt de libérer Alpha Condé pour que ses proches puissent le voir. S’il a peur qu’il y ait problème après la libération, il n’a qu’à se mettre à l’aise pour ça. Car, il n’y aura rien de grave », a dit ce militant de l’ancien parti au pouvoir.

Pour cette autre militante du RPG arc-en-ciel, Adama Fofana, c’est simplement regrettable cette intervention des forces de l’ordre. Mais, cela n’est qu’un coup de fouet dans la mer. Car, la manifestation pacifique pour exiger la libération d’Alpha Condé va continuer.

Adama Fofana, militante

« Ce que nous pouvons dire à Mamadi Doumbouya, c’est de libérer le Pr Alpha Condé pour qu’il soit comme tout autre guinéen. Car, nous ne voulons pas faire la guerre avec lui (le colonel Mamadi Doumbouya) et avec n’importe quel autre guinéen. Nous sommes venus trouver les forces de l’ordre en train de tirer du gaz lacrymogènes un peu partout devant notre siège. Sinon, nous les femmes seulement nous pouvons prendre d’assaut les rues pour manifester sans impliquer nos hommes. Mais, le Pr Alpha Condé nous a toujours dit de promouvoir la non-violence. Nous avons ça encore à l’oreille.  C’est pourquoi nous n’envisageons pas d’aller faire tuer les gens dans la rue », a indiqué Adama Fofana.

Venu de la ‘’Casse Madina’’ pour prendre part à cette manifestation, Abdourahamane Aziz Traoré ne cache pas sa déception face à cette intervention des forces de l’ordre. Des forces de l’ordre qui, selon lui, étaient postées devant le siège du RPG arc-en-ciel depuis 2 heures.

Abdourahamane Aziz Traoré, militant

« Ce matin, nous sommes sortis nombreux, avec près de 200 personnes, y compris les responsables du mouvement. On n’est venu pour revendiquer notre droit qui est celui de la libération du président Alpha Condé. On n’est pas venu pour casser, ni pour brûler. C’est pour juste demander la libération de notre champion. Depuis 2 heures du matin, les pick-up des forces de l’ordre sont là. Nous avons été gazés et certains parmi nous arrêtés. Mais, tant que le président Alpha Condé n’est pas libéré, le combat continue. Le samedi prochain, nous serons là encore », a dit Abdourahamane Aziz Traoré.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS