Ferdinand Ayité, Joël Egah et Isidore Kouwono arrêtés : l’UJPLA réclame la libération des 3 journalistes togolais

Déclaration : L’Union des journalistes de la presse libre Africaine (UJPLA) dont les objectifs fondamentaux sont la défense de la liberté de la presse et la sécurité des journalistes partout sur le continent africain, a été informée de l’arrestation de trois journalistes du Togo :  Ferdinand Ayité, Joël Egah et Isidore Kouwonou suite à une émission de télévision.

Dans cette affaire et face aux pesants et pressants défis sanitaires (covid-19) et sécuritaires (menaces terroristes),  l’UJPLA estime que les journalistes ne peuvent exercer librement leur métier que dans un contexte sain, serein et sécurisé.

Face à tous ces défis et enjeux du moment, l’UJPLA  appelle à  la libération des trois confrères : Ferdinand Ayité, Joël Egah et Isidore Kouwono.

L’UJPLA voudrait également appeler  tous les citoyens, notamment les hommes et femmes des médias, à continuer à cultiver l’esprit de tolérance et de paix toujours avec professionnalisme et crédibilité. 

Fait à Lomé, le 14 décembre 2021

Pour l’Union des Journalistes de la Presse Libre Africaine (UJPLA),

Le Président de la section nationale togolaise,

WEISSAN Komi Amevo

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS