Célébration de Noël à Conakry : « Il faut éliminer la haine et pardonner » (fidèles chrétiens)

A l’instar des autres pays du monde, les fidèles chrétiens de Guinée ont célébré la fête de noël ce samedi, 25 décembre 2021. Une journée de pardon, de prière et de sacrifice qui marque la naissance de Jésus Christ. Et, à cette occasion, plusieurs fidèles se sont rendus à la Cathédrale de la Sainte Marie de Conakry, située dans la commune de Kaloum, pour prier et écouter les conseils des archevêques et pasteurs. Au sortir de l’église, ces fidèles ont exhorté les Guinéens au pardon et à l’amour du prochain, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est dans un climat de joie que les fidèles chrétiens ont prié et demandé pardon à Jésus Christ. Une prière à laquelle a pris part le président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya. Une présence qui a d’ailleurs marqué positivement le cœur du beau monde qui remplissait cette cathédrale. Madame Henriette Diop, fidèle chrétienne, a prié pour le chef de l’Etat et pour le bonheur de la Guinée.

Madame Henriette Diop

« A cette célébration de noël, la joie me dépasse. On prie Dieu que l’an prochain nous trouve en bonne santé, beaucoup de chances, la longévité, moins de problèmes et qu’on reçoit tout ce qui est bien. On prie aussi pour le président de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya, pour que la Guinée puisse aller de l’avant », a-t-elle dit au sortir de cette messe.

De son côté, Ami Thérésia Dieng, exhorte les Guinéens au pardon et à l’obéissance.

Ami Thérésia Dieng

« Pour nous, Noël c’est la naissance de notre sauveur Jésus. Sans lui, il n’y aurait pas de fête chrétienne. Il n’y aurait pas de christianisme si Jésus Christ n’était pas né. Donc, nous sommes très heureux de célébrer cette fête. Nous le crions partout, nous sommes heureux et joyeux. En termes de comportement, on nous demande d’être sage, d’être obéissant, d’étudier et de prier. Parce que c’est nous l’avenir de demain. On nous demande également le pardon. Quand on vous fait du mal, vous pardonnez, vous laissez tout et vous oubliez. Nous demandons beaucoup aujourd’hui aux Guinéens d’œuvrer pour le pardon. Il faut qu’on œuvre pour le pardon. C’est ce qui nous manque. Il faut éliminer la haine et pardonner », a-t-elle conseillé.

Mohamed Gueasso DORE pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS