Conakry : la ministre Rose Pola Pricémou célèbre Noël à la paroisse Anne Marie Jovouhey de Nongo

À l’instar de leurs coreligionnaires du monde, les fidèles chrétiens de Conakry ont célébré dans la convivialité la fête de Noël ce samedi, 25 décembre 2021. À la paroisse Anne Marie Javouhey de Nongo (dans la commune de Ratoma), les fidèles chrétiens, tous vêtus de leurs beaux habits, se sont mobilisés pour commémorer ce jour marquant la naissance du « sauveur » Jésus Christ. Ils ont mis à profit cette occasion pour formuler des prières pour la paix et la réussite de la Transition en cours en Guinée, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon Le Père Zanovital Léno, le diocèse de Kankan et formateur au grand séminaire Benoît XVI de Kèndoumayah (Coyah), la fête de Noël est une occasion de plus pour les fidèles chrétiens de vivre la joie et la propager autour d’eux.

Père Zanovital Léno, diocèse de Kankan et formateur au grand séminaire Benoicese de Kèndoumayah (Coyah)

« Noël pour les chrétiens est une fête de la naissance de notre sauveur Christ. Et, ce sauveur vient pour toute l’humanité. C’est pourquoi, aujourd’hui, à travers tout le monde entier, les chrétiens sont en fête pour célébrer la venue de Dieu parmi nous. À cette fête, dans les familles, il doit y avoir de la joie, la joie avec les enfants, la joie dans le couple, la réconciliation dans la cellule familiale. Bref, c’est une fête de la joie et de la paix. C’est une des grandes fêtes chrétiennes. Parce qu’après la naissance de Jésus, en dépit des autres solennités qu’on fête, il y a la mort et la résurrection qui est la Pâque. Et, celle-là est la plus grande. Nous avons parlé de l’éducation. Parce que si Dieu s’est fait petit et naître dans une famille, c’est parce qu’il a voulu refaire découvrir à l’homme la valeur de la famille. Dans l’éducation, la famille est importante et joue un grand rôle. Mais, cette éducation doit se poursuivre dans nos administrations, surtout à l’école et dans nos universités. Si l’éducation perd son sens dans un pays, ce pays est en ruine. C’est l’arme la plus efficace pour lutter contre toute division et pour aller vers le développement », a indiqué Le Père Zanovital Léno.

Dans cette paroisse située dans la haute banlieue de Conakry, plusieurs personnalités du pays ont rehaussé de leur présence la messe du jour. Elles étaient toutes enthousiastes et rayonnantes de joie. Et, au sortir de cette séance de prière, Rose Pola Pricemou, ministre de l’information et de la communication, a tenu à rendre grâce à Jésus Christ. Car, pour elle, l’essence même de Noël reste l’amour de Dieu envers les hommes, mais aussi l’amour que les hommes doivent véhiculer entre nous.

Rose Pola Pricémou, ministre de l’information et de la communication, fidèle chrétienne catholique

« Noël, c’est la commémoration de la venue de christ parmi nous. Oui, on célèbre de façon solennelle cette visite parmi nous, mais il faut retenir à tous les moments de notre vie que Dieu nous visite. Et, c’est de la reconnaissance perpétuelle. Il faut en être conscient. Donc, aujourd’hui, en tant que ministre d’État, c’est dire merci à tous. Certes, c’est une fête chrétienne, mais c’est l’ensemble de la nation qui la célèbre. Le président de la république a célébré avec tous les guinéens aujourd’hui à la cathédrale Sainte Marie de Kaloum. Et, il faut en être fier. C’est un signal fort pour dire qu’on est ensemble, il n’y a pas de parti, il n’y a pas de religion. C’est une Guinée libre, prospère et unie que nous voulons prôner pour tous les Guinéens.  Le prêtre en a profité pour renouveler des prières en faveur de la transition. C’est pour dire que ce peuple a confiance en cette équipe de Transition. C’est surtout une interpellation pour nous autres qui sommes dans les instances de prise de décision, que le peuple attend énormément de nous et nous essayerons d’en être à la hauteur pour que le peuple ne soit pas déçu de cette transition », a dit Rose Pola Pricemou.

Pour Pépé Francis Haba, homme politique et président de l’union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD), cette fête a été l’occasion de prier le seigneur pour se faire pardonner et d’implorer sa grâce pour le peuple de Guinée.

Pépé Francis Haba, président de l’union guinéenne pour la démocratie et le développement

« C’est une tradition dans l’église universelle que chaque 25 décembre les fidèles chrétiens fêtent la naissance du sauveur Jésus Christ. Donc, grâce à cette fête, nous venons nous faire pardonner, nous venons prier le seigneur, le tout-puissant, et nous nous souhaitons bonne fête, bonne année. Que cette année soit une année de bonheur, de joie, de succès pour tout le peuple de Guinée et aux fidèles chrétiens. On en a profité également pour prier pour la réussite de la Transition. Vous savez, notre pays vit une transition. Il faut que nous saisissons cette opportunité qui est pour nous la dernière pour que les autorités puissent avoir un bon esprit de belles idées pour pouvoir guider notre nation vers des élections apaisées et crédibles », a indiqué Pépé Francis Haba.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS