Décès d’Elhadj Ibrahima Sankaréla : le témoignage du journaliste Amadou Diallo, beau-fils du défunt

Décédé hier matin, vendredi 24 décembre 2021, Elhadj Ibrahima Sankaréla Diallo, ancien secrétaire général de la ligue islamique préfectorale et ancien grand imam de Mamou, a été inhumé dans l’après-midi, dans la ville carrefour. Depuis l’annonce du décès du très respecté leader religieux, des délégations venant des différentes localités de Mamou ainsi que de plusieurs autres parties de la Guinée continuent de rallier son domicile pour présenter leurs condoléances à sa famille.

Elhadj Ibrahima Sankaréla Diallo, ancien secrétaire général de la ligue islamique préfectorale et ancien grand imam de Mamou

Parmi les personnalités qui ont effectué le déplacement, il y a le célèbre journaliste Amadou Diallo, qui a travaillé pendant de nombreuses années en tant que correspondant de la BBC en Guinée, avant de rejoindre le siège de BBC Afrique, à Dakar, au Sénégal. Au micro du correspondant de Guineematin.com à Mamou, il a apporté un témoignage sur les bonnes relations qu’il entretenait avec le défunt, qui se trouve être son beau-père.

Amadou Diallo, ancien correspondant de la BBC

 « Elhadj Ibrahima Sankaréla Diallo, plus qu’un beau-père, a été pour moi un père. Nous sommes fiers de lui. Il a été un modèle, un guide spirituel pour le monde musulman. C’est un père attentionné. Même dans son lit de malade, il se demandait toujours est ce que M. Diallo a mangé, est ce qu’il a trouvé un logement. On était si proches qu’il m’appelait « my doctor » et parfois « ya Habibi » », a-t-il indiqué.

Notre confrère a mis l’occasion à profit pour remercier tous ceux qui se sont mobilisés pour compatir à la douleur de la famille après ce décès. « Très sincèrement, nous remercions tout Mamou, de Timbo à Niagara, de Porédaka à Bhouria, de Farenta à Ouré-Kaba. Bref, nous remercions tout le Fouta, dans son unité et dans sa diversité.

Mes remerciements vont également à l’ensemble des Guinéens, sans distinction aucune. Toutes les autorités à tous les niveaux, les autorités administratives et religieuses de Mamou et mes confrères journalistes de Mamou et d’ailleurs. Nous prions Dieu, l’omnipotent, l’omniscient, de recevoir mon père dans son paradis éternel », a dit Amadou Diallo.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guinematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS