Fin du monopole en Guinée : « il ne faudrait pas que cela soit une porte ouverte pour des produits contrefaits » (commerçant)

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, les autorités guinéennes ont annoncé jeudi dernier la fin du monopole dans le pays. La mesure a été annoncée en conseil des ministres par le chef de l’Etat, colonel Mamadi Doumbouya et vise à favoriser l’égalité des chances (à travers la concurrence) sur le marché national. Et, cette mesure a été favorablement accueillie par les commerçants. Mais, certains invitent déjà le gouvernement à la vigilance pour ne pas faire de cette opportunité, un boulevard d’importation de mauvais produits en Guinée, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Selon Ibrahima Sory Diallo, gérant d’une boutique d’alimentation générale au marché de Matoto, cette décision du président de la Transition est salutaire. Mais, il faut que l’Etat baisse le coût du dédouanement des produits au port pour favoriser une réelle baisse des prix sur le marché.

Ibrahima Sory Diallo

« L’interdiction du monopole est bonne pour les pauvres. Vous savez, si un patron importe une marchandise pour servir toute la Guinée, elle devient chère pour les gens qui sont pauvres. Alors que si tous ceux qui ont les moyens peuvent aller chercher cette même marchandise, cela va de choix que ce sera bon pour les pauvres qui ne cherchent qu’à survivre. Parce que les prix vont baisser. Donc, si le monopole cesse et que les coûts du dédouanement sont aussi baissés, parce qu’il faudra absolument le faire si on veut avoir une diminution des prix dans les marchés, forcément les populations seront soulagées », a dit Ibrahima Sory Diallo.

De son côté, Boubacar Bah, marchand à Matoto, exhorte les autorités à plus vigilance pour éviter que la fin du monopole ne donne lieu à une inondation du marché de mauvais produits.

Boubacar Bah

« En analysant d’un côté, on peut dire que c’est très bien la fin du monopole. Parce que si chacun, à condition d’en avoir les moyens, peut importer des marchandises, peut-être que cela va entraîner une baisse des prix. Mais, de l’autre côté, si cette libre concurrence peut occasionner l’importation de produits de mauvaise qualité, on pourrait dire que ce n’est pas bien. Parce qu’avec le monopole, on sait qui importe quoi. Du coup, si une marchandise est mauvaise, on peut facilement retrouver son propriétaire. D’ailleurs, ceux qui importent, sachant cela, veillent souvent sur ce qu’ils font entrer dans le pays. Donc, il ne faudrait pas que la levée du monopole soit une porte ouverte pour des produits contrefaits dans le pays. Car, cela serait une menace pour la santé des populations. Mais, si elles (les autorités) vont jusqu’au bout, en prenant en compte tous les aspects et que cela réduit vraiment les prix sur le marché, ce sera une très bonne chose. Puisque tout le monde se plaint de la cherté des prix, nous mêmes marchands avons beaucoup de difficultés à écouler nos produits, quand bien même que les gains sont fortement réduits. Puisque les marchandises sont chères », a indiqué Boubacar Bah.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

Tel : 622 67 36 81

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS