Labé : 81 accidents dont 08 mortels enregistrés depuis janvier dernier dans la ville (sécurité routière)

Les statistiques ont été rendues publiques ce lundi, 27 décembre 2021, par le commandant de la sécurité routière de la commune urbaine de Labé. De janvier 2021 à nos jours, 81 cas d’accidents de la circulation ont été enregistrés dans la ville de Labé. Ces accidents ont causé la mort de huit (8) personnes dont une femme, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

Au vu des chiffres, les accidents de la circulation sont légèrement à la hausse cette année à Labé. Car, l’année dernière, ce sont 69 cas d’accident qui ont été enregistrés dans la ville.

Capitaine Farangbhe camara, commandant de la sécurité routière de Labé

« Du 1er janvier jusqu’à aujourd’hui (lundi), il y a 81 cas d’accident dont 08 accidents mortels. Les victimes sont 5 hommes, 1 femme et 2 mineurs. Il y a eu 11 blessés graves parmi lesquels il y a 6 femmes, 3 hommes et 2 mineurs. Quant aux blessés légers, ils sont 17 au total dont 12 hommes, 2 femmes et 3 mineurs. Ces accidents ont enregistré des dégâts matériels importants. Il y en a eu 14 au total, dont 32 véhicules et  56 motos endommagés. Quant aux accidents avec des dégâts matériels légers, il y a eu 31 au total dont 44 voitures et 68 motos. C’est ce qui fait 81 cas d’accident dans la commune urbaine de Labé », a indiqué le Capitaine Farangbhé Camara, commandant de la sécurité routière de Labé.

Selon cet officier de police, la cause de cette augmentation des accidents de la circulation dans la ville de Labé s’explique en partie par la consommation des stupéfiants par les conducteurs d’engins, l’ignorance du code de la route et le fait que certains parents laissent leurs engins à la portée des enfants.

« Je demande à la population de Labé de comprendre que quand on est sur la route, il faut être prudent. Les accidents qui se produisent souvent à Labé sont dus à l’excès de vitesse, la consommation de l’alcool, le non-respect du code de la route et surtout les mineurs qui pilotent les engins. Les parents n’ont qu’à cesser de donner les engins aux mineurs, surtout en cette fin d’année où la circulation est très dense », a dit le capitaine Farangbhé Camara.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineemation.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS