Projet de développement rural intégré Gaoual-Koundara-Mali (PDRI-GKM) : le comité de pilotage valide le PTBA 2022

C’est au cours d’un atelier organisé à Conakry ce lundi, 27 décembre 2021, que le projet de développement rural  intégré Gaoual-Koundara-Mali (PDRI GKM) a validé son programme de travail annuel budgétisé (PTBA) par un comité de pilotage réuni pour la circonstance. L’objectif est de diminuer les contraintes liées aux difficultés agricoles notamment par la mise en place d’infrastructures (aménagements, routes, magasins), a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est en présence des membres statutaires et de plusieurs autres invités que le PTBA a été adopté à l’unanimité après plusieurs heures de travail. C’est un projet financé par la Banque islamique de développement (BID) et dont le but est d’accroître les rendements agricoles notamment en riz, maïs et arachides qui sont les principales cultures visées.

Selon Dr Mohamed Saïdou Fofana, le coordinateur du PDRI-GKM, ce projet devrait permettre l’aménagement de plus de 2000 hectares et de créer de l’emploi pour 20 mille personnes.

Dr Mamadou Saïdou Fofana, coordinateur PDRI GKM

« Les objectifs globaux du projet, c’est de diminuer les contraintes liées aux difficultés agricoles dans la région. Maintenant, nous avons les objectifs spécifiques qui se résument à 2100 hectares d’aménagement, 167 kilomètres de pistes, nous avons des magasins à construire et nous avons un approvisionnement des paysans en semence. Les cibles sont les paysans. Et, à terme, le projet doit pouvoir créer de l’emploi pour 20 mille personnes, spécialement des jeunes et des femmes. Il est surtout axé sur les infrastructures, notamment les aménagements, les constructions de bâtiments, les pistes (…), appuyé maintenant par la production agricole. Donc, nous entamons la vitesse supérieure du projet qui s’élève à près de 130 millions de dollars, soit 50% du budget. Alors si c’est adopté, nous commençons l’exécution au mois de février. Déjà, le bureau d’étude à travailler, toutes les études sont terminées, le rapport est terminé. Donc, il s’agira de le faire valider par les autorités compétentes et de passer directement au DAO et au lancement des travaux », a indiqué Dr Mohamed Saïdou Fofana.

Présent à cet atelier, le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Mamoudou Nagnalen Barry, a souligné l’importance et la pertinence de ce projet qui concerne une zone géographique frappée par la pauvreté. Il a aussi prévenu sur le fait que son département est aujourd’hui à pied pour le suivi des projets afin qu’ils bénéficient effectivement aux populations cibles.

Mamoudou Nagnalen Barry, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage

« Ce projet est important, parce que ça concerne une zone géographique relativement frappée par la pauvreté. C’est aussi pertinent pour nous parce que les produits ciblés par le projet (le riz, le maïs, l’arachide et les produits maraîchers) sont des projets de grande priorité pour le Ministère. Parce que ce sont des produits de grande consommation dont la production pourrait aussi générer des revenus pour les familles les plus vulnérables de notre pays. Tous les projets du Ministère, pas que PDRI GKM, sont aujourd’hui suivis de très près ; parce que pour les autorités, c’est inacceptable que les ressources soient allouées aux populations et que la bureaucratie empêche ces ressources-là d’être dépensées en faveur des populations. C’est inacceptable. Si cela arrive en notre temps, ce qu’on aura pas bien fait ce qu’on est censé faire. On veut s’assurer que les projets sont gérés de façon efficace et que les décaissements atteignent les niveaux souhaités. Je suis convaincu qu’avec la coordination et le suivi qu’on est en train de mettre en place au niveau du Ministère, les engagements du pays seront respectés sur ce plan-là », a dit le ministre Mamoudou Nagnalen Barry.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

Tel : 622 67 36 81

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS