Conakry : Mohamed Kaba désavoué à la tête du MOU-SAP-GUI pour « détournement de fonds »

Rien ne va plus entre les membres du mouvement des sapeurs de Guinée (MOU-SAP-GUI). Depuis quelque temps, certains membres de ce groupe sont remontés contre leur président, Mohamed Kaba alias ‘’Kaba Dollar Wembalogie’’. Ils accusent ce dernier de « gestion opaque, détournement de fonds et diffamation » au préjudice de leur mouvement.

Dans un entretien accordé à Guineematin.com hier, lundi 27 décembre 2021, Amadou Baldé, le conseiller juridique du mouvement et porte-parole des frondeurs, a désavoué Mohamed Kaba à la tête du MOU-SAP-GUI. Et, il a demandé au ministère de la culture d’intervenir pour les aider à régler cette situation de discorde dans laquelle Mohamed Kaba a plongé leur mouvement depuis quelque temps.

« Le véritable problème, c’est que Mohamed Kaba « Wembalogie » a été destitué de son poste de premier responsable du mouvement depuis le 7 février 2019 pour des faits comme : diffamation des membres du mouvement, détournement du fonds du mouvement… Après sa destitution, nous avons fait un congrès au cours duquel nous avons élu Saliou Sylla dit Penseur. Notre frère Mohamed Kaba a contesté les résultats. Il y avait maintenant deux présidents à la tête d’un seul mouvement, avec le même cachet, le même logo et les mêmes objectifs. Nous sommes restés comme ça ; mais, le service national de réglementation des organisations non gouvernementales qui a pour rôle de mettre ensemble les associations et ONG en discorde nous a fait appel. Une fois là-bas, ceux-ci nous ont mis en confrontation ; et, après, ils nous ont demandé de nous mettre ensemble et d’aller au congrès pour élire un nouveau président. Nous avons accepté cela. À la veille des élections, qu’est-ce qu’on constate, Mohamed Kaba a envoyé une autre liste pour boycotter les élections. Finalement, on a compris que les élections ne peuvent pas mettre fin à notre problème. Il faut donc passer à l’amiable. C’est ainsi que nous avions accepté que Mohamed Kaba soit le président, à condition que Saliou Penseur Sylla soit son vice-président et que celui-ci et le bureau exécutif soient consultés avant toute prise de décision. Malheureusement, nous avons constaté que notre frère (Kaba) ne veut pas changer. Récemment, il est allé rencontrer le ministre de la culture pour dire qu’il doit aller représenter la Guinée dans une compétition à Abidjan, sans informer personne du groupe. D’ailleurs, ce qu’il appelle compétition est un festival international organisé par un ancien sapeur pour la promotion d’une marque qu’il a créée. Au moment où je vous parle, nous avons adressé  un courrier au ministère de tutelle pour leur signifier la fausseté dans sa démarche. On attend donc le retour du département pour qu’on s’explique. Parce qu’on en a marre de tout ça. Aujourd’hui, nous ne le reconnaissons pas comme notre président. Il faut qu’il arrête d’agir en notre nom. Nous voulons aller au congrès. Le MOU-SAP-GUI n’est pas une entreprise personnelle de monsieur Moussa Kaba. Donc, tout le monde peut en être le président à l’issue d’un congrès », a indiqué Amadou Baldé.

Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, Mohamed Kaba alias Kaba Dollar Wembalogie n’a pas voulu se prêter à nos questions. Mais, il a tout de même pris le temps de qualifier ses détracteurs de « frondeurs ».

A noter que MOU-SAP-GUI œuvre depuis quelques années pour la promotion du textile guinéen et pour la lutte contre l’immigration irrégulière.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS