Chambre nationale des huissiers de justice : Me Sory Daouda Camara reconduit pour un second mandat

La chambre nationale des huissiers de justice de Guinée a organisé ce jeudi, 30 décembre 2021, son congrès électif dans un réceptif hôtelier de Conakry. La rencontre a permis les onze membres du bureau exécutif de cette organisation corporative. Un bureau dirigé par le président sortant, maître Sory Daouda Camara, reconduit pour un nouveau mandat de trois ans, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Sur les onze membres du bureau exécutif, neuf, dont le président sortant, n’avaient pas de concurrents. Ils ont été reconduits à l’unanimité par les membres de la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée. C’est seulement au niveau de deux postes qu’il y a eu une compétition. Au secrétariat général chargé de la formation, deux candidats étaient en lice.

A l’issue du vote, Me Bassékou Cheick Condé l’a emporté avec 43 voix contre 21 voix pour son concurrent, Me Mamady 1 Nana Camara. Au niveau du secrétariat chargé de l’information et de la communication, ils étaient trois candidats. Les congressistes ont élu Me Lansana Bangoura, qui a obtenu 33 voix, contre 21 voix pour Me Mory Deen Yansané et 8 voix pour Me Oumar Aïssata Camara.

A l’issue de l’élection, Me Sory Daouda Camara a remercié ses confrères pour lui avoir renouvelé leur confiance, en le reconduisant à la tête de la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée. Il a ensuite attiré l’attention des nouveaux élus sur la tâche qui les attend.

Maître Sory Daouda Camara, président de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée

« Les deux postes pour lesquels il y a eu compétition, apprêtez-vous, parce qu’il y a du boulot qui nous attend. Nous avons pris des engagements au niveau international, la Guinée doit abriter un colloque international cette année. Il faudrait que le chargé de la formation puisse composer une équipe dès à présent. Parce que nous devons recevoir en Guinée, des huissiers venus de tous les horizons.

Et le secrétariat chargé de l’information et de la communication doit s’apprêter dès maintenant. La presse est là, vous devez prendre les adresses. Vous devez communiquer à travers la presse écrite, la presse en ligne, la radio, la télévision. Vous devez travailler avec tous ceux-ci pour le rayonnement de cette profession », a dit le président de la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée.

Maître Lansana Bangoura, secrétaire général de l’information et de la communication

De son côté, le nouveau secrétaire général de l’information et de la communication a exprimé sa satisfaction, avant de s’engager à travailler pour mériter la confiance placée en lui. « Je suis vraiment ému. J’ai un sentiment de satisfaction et de joie. Je mesure l’ampleur de la charge que mes confrères viennent de me confier. Je prie le bon Dieu de m’accompagner dans ce sens pour le rayonnement de notre corporation.

C’est l’occasion pour moi d’aller vers les médias, organiser des débats au niveau des radios et des télévisions pour qu’on puisse mieux expliquer le rôle d’un huissier de justice (…) L’huissier est non seulement la porte d’entrée, il est au milieu et il est à la sortie de la justice », a dit maître Lansana Bangoura.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com 

Tel: 620 589 527/664 413 227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS