Elhadj Aly Diaby à Guineematin.com : « je suis le porte-parole de BENKANTOO et de Touba »

« Je persiste et je signe que c’est ce petit clan qui ne vaut même pas sept personnes qui remontent des fausses informations sur Touba, en se cachant derrière les sages et le Khalife. Ce sont eux qui sont à la base de tous les problèmes dont vivent les enfants de Touba aujourd’hui », a notamment indiqué Elhadj Aly Diaby lors d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com hier, mercredi 29 décembre 2021.

Après la première publication d’Elhadj Aly Diaby, dans laquelle il rassurait de la tenue du grand Fidaou le 28 janvier 2022, et la réaction de trois sages contre sa personne et son association BENKANTOO, il a à nouveau échangé avec Guineematin.com pour répondre aux accusations et apporter des précisions par rapport à son titre de porte-parole.

Voici l’essentiel de ses propos :

Je tiens à préciser à l’opinion publique et à tous les guinéens que je suis le porte-parole de BENKANTOO et de Touba. Le journaliste qui m’a interviewé, connaissant que j’étais le porte-parole de l’ancien Khalife général de Touba, a dû penser que je le suis toujours. Sinon, j’ai radié ce terme porte-parole du Khalife depuis le décès de l’ancien Khalife, Elhadj Soriba Diaby. 

D’ailleurs, il est impossible que je sois porte-parole d’un Khalife avec lequel je suis en contradiction. Tout le monde sait que je ne m’entends pas avec ce dernier. Que ça soit clair pour mes détracteurs, qu’ils soient à l’aise de ce côté.

Par ailleurs, je persiste et je signe que c’est ce petit clan (qui ne vaut même pas sept personnes) qui remonte des fausses informations sur Touba, en se cachant derrière les sages et le Khalife. Ce sont eux qui sont à la base de tous les problèmes dont vivent les enfants de Touba aujourd’hui. Nous rassurons alors le peuple de Guinée, surtout les autorités que BENKANTOO est une association respectueuse qui réunit tous les fils et filles de Touba. 

BENKANTOO représente aujourd’hui la colonne vertébrale de la ville sainte de Karamokhoba. Tout ce que ces trois frères (Elhadj M’Bemba Dramé, Elhadj Nfamady Diaby et Elhadj Boubacar, ndrl) ont dit dans leurs interviews est tout sauf la vérité. Tellement qu’ils disent des contre-vérités il y a un qui dit que j’ai fait deux ans sans aller à Touba. Alors que pour le Fidaou de 2020, j’étais dans la commission d’organisation à Touba. 

Enfin, ils parlent des sommes d’argent puisque c’est ce qui les intéresse ; mais, personne n’a parlé des 19 blessés récemment. Alors qu’ils continuent de dénigrer Elhadj Aly et BENKANTOO, ça ne nous empêche pas d’être à l’écoute des vrais sages de Touba, d’unir davantage les enfants de Touba et de jouer notre partition dans le développement de cette cité qui est la nôtre.

Propos recueillis et décryptés par Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 28 19 63 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS