Maison d’arrêt de Kindia : un détenu retrouvé mort, égorgé, dans sa cellule

Incarcéré depuis trois mois à la maison centrale de Kindia pour des faits de crime et de vol, Moussa Kaba, un jeune âgé de 21 ans, a été retrouvé mort ce jeudi, 30 décembre 2021, dans sa cellule. Il y avait une entaille au niveau de son cou. Ce qui laisse croire qu’il a été égorgé.

Pour l’instant, peu d’informations filtrent sur ce drame. Mais, selon des sources qui se sont confiées à Guineematin.com, Moussa Kaba était en isolement à cause de la tuberculose dont il souffre depuis quelque temps. Et, rien ne laissait présager à son égard une mort brutale. Malheureusement, c’est un corps sans vie qui a été découvert ce jeudi aux environs de 6 heures. Et, compte tenu de la situation, les gardes pénitentiaires auraient conclu à un suicide.

 

« Je ne peux dire comment et à l’aide de quoi il s’est égorgé. Car, il était en isolement, seul dans sa cellule. Parce que lui et deux autres prisonniers sont tombés malades de tuberculose ; mais, les deux autres sont guéris et on les a fait sortir pour rejoindre les autres prisonniers dans l’une des cellules. Donc, il était seul maintenant en isolement. Et, c’est dans la nuit de mercredi à jeudi qu’on a découvert son corps dans le sang. Le jeune détenu a été déclaré décédé au procureur Amadou Diallo pour l’enterrement ; mais, ce dernier aurait dit qu’il se prépare pour rejoindre Forécariah (où il vient d’être muté). Donc, je ne sais pas s’ils l’ont inhumé, parce que c’est impossible sans l’accord du procureur », a expliqué une source sous anonymat.

 

Interrogé sur la mort de ce jeune, le régisseur de la maison centrale de Kindia s’est abstenu de tout commentaire sans l’accord du procureur de la république près du tribunal de première instance de Kindia.

 

A suivre !

 

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS